Comment choisir son SUP - Stand-up-paddle

1
Commentaires

Comment choisir son SUP - Stand-up-paddle

 

balade SUP gonflable Tribord

 

Bien choisir son SUP (Stand-up-paddle) :

Concernant la planche, vous devrez apprécier :

- La maniabilité : dépendra des côtes (dimensions) du shape (forme générale de la planche). Plus la planche est petite en taille plus elle sera maniable. En revanche elle sera alors moins stable donc peu adaptée pour un pratiquant débutant. De même pour une planche de forme ronde, elle sera plus maniable mais moins stable. Pour ce qui est des planches de SUP plus fines et longues elles conviendront à des pratiquants souhaitant favoriser la vitesse plutôt que des vagues.

- La stabilité : dépendra des formes générales de la planche. Plus la planche est « volumineuse », plus la flottaison sera importante et donc plus le SUP sera stable. La largeur de la planche est aussi un facteur à prendre en compte pour juger de la stabilité d'une planche.

- La solidité : dépendra des composants et de la technologie apportée à la planche.



 

Planche Epoxy Planche Polyester Planche Mousse

 
Planche conçue avec une résine ferme recouverte d'un vernis appelée Gel Coat. Ce type de planche résiste aux enfoncements mais est sujet aux petits éclats de peinture. Planche conçue avec une résine plus tendre. Ce type de planche est sujet aux enfoncements mais est facilement réparable contrairement aux planches en epoxy. L'utilisation de lattes en bois renforce la solidité de la planche également. Planche conçue en mousse polystirène. Le polystirène à pour caractéristique d'absorber les chocs et d'éviter les enfoncements. L'utilisation de lattes en bois renforce la solidité de la planche également.

- Votre niveau ainsi que votre implication dans la pratique : un SUP en mousse sera largement suffisant pour une utilisation loisir et en ballade. Néanmoins, dès lors que vous souhaitez pratiquer de façon plus sportive et régulière un SUP en epoxy sera alors plus adapté car plus solide et apportant une meilleure glisse.

Choix de votre pagaie de SUP :

Comment choisir son SUP - Stand-up-paddle

 

Le choix de votre pagaie : pour un pratiquant débutant une pagaie réglable est préférée car elle permet de faire varier sa taille en fonction de la progression. Pour les pratiquants de SUP plus avertis, une pagaie fixe que l’on doit couper à sa propre taille est à conseiller car plus solide et plus légère.
Astuce : pour connaître la taille de sa pagaie, tenue droite devant soi, pale posée au sol, la poignée (l'olive) doit arriver sous le poignet quand on a le bras tendu vertical au dessus de la tête.

 

 

 

 

 

Le transport de votre SUP :

- La housse : elle vous permettra d’éviter les chocs reçus lors du transport de votre matériel. Il est conseillé de transporter son SUP sur une galerie de voiture pour éviter d'encombrer votre véhicule et donc de réduire votre visibilité de la route.

- Sac étanche : pour transporter vos clefs, encas ou petite bouteille d’eau il est pratique d’utiliser un sac étanche lors de vos sorties en ballade.

N’oubliez pas pour une pratique en toute sécurité :

- Le leash : c’est un accessoire de sécurité qui vous permettra de récupérer facilement votre planche en cas de chute. La longueur du leash en SUP doit faire minimum 3 mètres pour un maximum de sécurité. Pour information, il est indispensable d’utiliser un leash durant vos sorties même dans des eaux calmes et sans vagues. Néanmoins, pour une utilisation dans les vagues, il est important d’utiliser un leash adapté spécifiquement à la pratique du SUP.

- La wax : il est rare de waxer son SUP car un PAD ou zone antidérapante est généralement préinstallé sur l’ensemble des SUPs pour favoriser l’adhérence. Toutefois,  si vous n’avez pas de pad ou un pad qui s'avère trop court vous pouvez toujours utiliser de la wax pour éviter les glissades durant la pratique.

- Le t-shirt anti-UV : pour se protéger des mauvais rayons du soleil, l’utilisation du t-shirt anti-uv est fortement conseillée.

Le SUP est considéré comme un engin de plage donc n’est pas adapté aux ballades allant au délà de 300 mètres du bord. L'utilisation d'un gilet de sauvetage est non obligatoire mais conseillée pour les personnes peu à l’aise en natation.

Isolation thermique : pour à la fois pratiquer dans des eaux fraiches et se protéger du vent lorsqu’on est mouillé, il est préférable de porter un top thermique ou une combinaison néoprène. Dernier point, concernant les risques d’hydrocution, il est conseillé de s’asperger d’eau pour prévenir l’hydrocution en cas de chute après avoir ramer pendant un long moment.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment choisir son SUP - Stand-up-paddle

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Comments
Merci pour toutes ses informations, je pourrai donc regarder et comparer avant d'acheter ce qui est le mieux pour moi en tant que débutante.
HAUT DE PAGE