Comment choisir son détendeur de plongée ?

(2) 2
Commentaires

Le détendeur de plongée vous permet de respirer l’air du bloc, sous très haute pression. C’est un élément vital qui conditionne une bonne plongée. Pour choisir votre détendeur, prenez quelques minutes afin de bien comprendre le fonctionnement d’un pack plongée, de distinguer les différents types de détendeurs proposés et de connaître les conseils d’entretien pour prendre soin de votre petit « bijou » !

 

 

Le fonctionnement d’un détendeur de plongée

 

Votre bouteille de plongée est remplie d’air à très haute pression : jusqu’à 230 bars (B) ou plus rarement 300 B. Concrètement, cela signifie que votre bouteille contient 200 fois son volume.

Ainsi, pour un bloc de 12 l gonflé à 200 B vous avez 2 400 litres d’air sur le dos !

Mais lorsqu’il est aussi compacté, l’air se révèle trop dense pour être utilisé directement par vos poumons. Le détendeur, comme son nom l’indique, va alors « détendre l’air » du bloc afin de le rendre consommable.

 

Les détendeurs modernes ont désormais 2 étages :

-        le premier étage, fixé sur la bouteille, fait chuter la pression de 200 B à 10 ou 15 B ;

-        le deuxième étage adapte la pression moyenne à la pression ambiante, de la surface à 60 m.

 

Tous les détendeurs, du bas de gamme au petit bijou en titane, sont soumis à des normes européennes strictes et à des tests rigoureux. Votre sécurité et votre confort respiratoire minimums sont ainsi garantis.

D’ailleurs, les embouts de détendeurs sont interchangeables : n’hésitez pas à en tester plusieurs en vue d’améliorer votre confort. D’autant que chez Tribord, les embouts sont fabriqués en partenariat avec des orthodontistes !

 

L’évacuation des bulles, est à contrôler sur un détendeur de plongée

 

Les critères de choix d’un détendeur de plongée

 

Il existe plusieurs types de détendeurs, ayant chacun ses caractéristiques. Décryptage.

 

Un détendeur compensé ou non ?

 

Ce choix va dépendre de votre profondeur de pratique. Souvent, les plongeurs niveau 1 ou autonomes niveau 2 (ne pratiquant qu’exceptionnellement au-delà de 20 m) ont tout intérêt à posséder un détendeur non-compensé, robuste et très simple d’entretien.

Les moniteurs et les plongeurs confirmés, qui trempent leurs palmes à 30 m et plus, optent quant à eux pour un détendeur compensé, confortable à toute profondeur et quelle que soit la pression d’air restante dans la bouteille. Même en cas d’assistance !

 

Détendeur DIN ou étrier (INT) ?

 

Légers et compacts, les détendeurs DIN vous permettent d’utiliser des bouteilles gonflées à 300 B. Détail important : 1 seul joint torique fait étanchéité au niveau du pas de vis de la robinetterie, contre 2 avec un détendeur étrier. Soit 2 fois moins de risques de fuite !

En contrepartie, ces derniers se révèlent souvent plus fragiles et parfois délicats à manipuler avec des gants ou à retirer. À vous de trouver le bon compromis !

 

Choisir un détendeur DIN ou un détendeur étrier Tribord

 

Un détendeur à membrane ou à piston ?

 

Le premier est recommandé en eaux chargées, sales ou très froides, car le mécanisme est isolé du milieu ambiant. Ces détendeurs sont les plus souples et se révèlent très stables dans le temps, mais ils sont aussi plus chers à l’achat et souvent délicats d’entretien.

Tout l’inverse du piston, plébiscité lui pour sa robustesse, sa facilité d’entretien et son prix. Ces détendeurs conviennent très bien en plongée loisir, bien qu’ils aient tendance parfois à se dérégler légèrement et à s’encrasser un peu plus vite.

 

Un détendeur avec un 2e étage en métal ou en polymère (plastique ou carbone)

 

Pour faire simple : les premiers sont très résistants aux chocs et aux déformations, les seconds sont plus légers !

 

Le prix du détendeur de plongée

 

Le détendeur non-compensé est adapté aux débutants et aux clubs

 

Il existe des détendeurs adaptés à toutes les bourses. En montant en gamme, vous avez accès à des détendeurs compensés, avec tourelle orientable pour une parfaite disposition des flexibles. Des modèles toujours plus petits, plus légers (notamment grâce à l’emploi de carbone ou encore de titane) et plus souples d’utilisation.

Mais le mieux est encore de tester votre futur détendeur en conditions réelles, à minima en piscine. Pourquoi ne pas profiter de votre centre de plongée pour essayer différents modèles ?

Souvent, il n’y a rien de tel pour savoir si les moustaches — la partie qui guide l’évacuation des bulles d’air expiré — sont efficaces : ces dernières doivent être assez larges pour permettre de garder votre champ de vision bien dégagé de vos bulles.

 

L’utilisation et l’entretien d’un pack plongée

 

Avant la plongée

 

Montez votre détendeur au calme. Testez-le sans le mettre en pression brutalement, puis protégez vos 2e étage et manomètre en faisant un nœud ou en les rangeant dans les poches.

Les plongeurs les plus maniaques l’enlèveront, le rangeront dans sa sacoche et le remonteront juste avant l’immersion, en espérant que l’état de la mer et du bateau le permettent…

 

Pendant la plongée

 

Soyez prudent sous les aplombs rocheux, le bateau ou encore dans les grottes, pour ne pas taper votre premier étage. Évitez aussi de vous coucher sur le dos lorsque le fond est sableux : le sable, pire ennemi du détendeur !

 

Après la plongée

 

Démontez votre détendeur, sans oublier de lui mettre son bouchon qui le protège d’une entrée d’eau ! Trempez-le 5 min dans de l’eau douce, séchez-le à l’ombre puis, rangez-le dans sa pochette. Vous l’aurez compris : le soleil et les chocs sont à proscrire pour ce petit bijou.

Et pour sa révision ? Suivez le guide Tribord pour faire le bon geste au bon moment !

 


 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Comments

Bonjour pour les détendeurs subea n'existe pas en DIN ?


merci


Bonjour Fred,

Notre détendeur Subea 500 sera disponible en DIN pour fin février 2016.

Cordialement.


Baptiste - Tribord


Détendeur de plongée SUBEA 100 avec premier étage à piston pas compensé
129,99 €*
4.60 / 5 5 avis
    Détendeur de plongée SUBEA 500 avec premier étage à piston compensé
    159,99 €*
    3.90 / 5 14 avis
      HAUT DE PAGE