Mon apprentissage en voile habitable

APPRENTISSAGE DES MANOEUVRES

Nous y sommes enfin, les retrouvailles avec mon petit figaro ! Aujourd’hui je vais apprendre les manoeuvres, théoriquement je sais à quoi ça correspond mais je n’ai aucune idée en pratique de ce qu’il faut faire.

Encore une fois, merci Julien pour la surprise … je me retrouve face à la brigade anti-bronzette : Lambert, David et Julien, que des navigateurs confirmés ! Je me sens petite à côté d’eux (sans jeu de mot, je dépasse le mètre 60 quand même) et je comprends rapidement qu’ils sont pas là pour me ménager.

J'Y VAIS TOUTE NUE ?

Et oui, moi la novice je n’ai pas pensé à mon équipement. Pour être sur un bateau je pensais qu’il fallait juste être à l’aise dans ses baskets ! Les garçons me font un petit topo : selon le temps et la température il existe plusieurs équipements possible : salopette et vareuse s’il pleut, short et polo/marinière s’il fait beau, etc. Me voilà prête ! Jolie journée de nav donc je revêts un short, un polo, une visière et des lunettes. Et sous ce beau soleil je prends mon rôle de blonde à peau claire au sérieux, petit sermon pour les garçons et obligation de mettre de la crème solaire ! Sur un bateau l’effet du soleil est décuplé entre la réflexion sur l’eau, sur le pont du bateau blanc et les voiles, le vent et le sel qui sèchent la peau… bref, indice 50 pour tous, c’est moi qui régale !

Apprentissage des manoeuvres en Figaro

PARÉÉÉ À VIREEEER ?

Nous y voilà, les manoeuvres ! On décompose chaque manoeuvre et les garçons me mettent à un poste, je ne fais qu’une seule action comme ça j’apprends et je suis assez libre pour observer ce qui se passe autour de moi.

 

On commence par remonter au vent en faisant des virements de bord : je suis postée au winch, Lambert au second winch, David est à la barre et Julien s’occupe de faire passer les voiles devant. Lorsque David nous demande si nous sommes “parés à virer”, si nous lui répondons “paré” il change de cap en poussant la barre pendant que Lambert lâche l’écoute de génois et je reprends de l’autre côté. Oui je vous l’accorde, pas facile à comprendre dis comme ça mais c’est exactement la raison pour laquelle nous avons fait une vidéo (malin) !

 

On m'explique ensuite l’envoi de spi : il faut se mettre vent arrière puis, petit tips pour les débutants afin de ne pas s’embêter, nous avons affalé le génois en premier et ensuite hissé le spi. Il y aura toujours des puristes pour dire que “non, il faut hisser le spi puis affaler le génois” mais notre solution est testée et approuvée par … moi-même (et ma team anti-bronzette quand même) ! Pourquoi faire ça ? Même si le bateau perd de la vitesse, la manoeuvre est plus simple à faire et le spi se gonfle immédiatement. Ensuite, ils me montrent comment accrocher les écoutes de spi et le tangon puis la seule consigne a été : “tu tires le plus vite possible sur la drisse de spi au mât”. Ok ! Hisser un spi c’est quand même quelque chose : la voile est imposante, tellement belle et je pourrais me faire un torticoli pour la regarder pendant des heures!

 

Viens ensuite la partie plus compliquée : l’empannage. Ça consiste à virer de bord lorsqu’on est en vent portant, il faut faire passer le spi d’un côté à l’autre du bateau. Grosso modo, il faut changer le tangon de sens … perso, c’est ma manoeuvre préférée, j’ai eu l’impression d’avoir accomplie quelque chose d’extraordinaire lorsque je l’ai réussi toute seule ! Je marquerai à l’avenir sur mon CV : “Compétences : maîtrise de l’empannage” … mais “sur eau calme” … et “avec un équipage qui me facilite la tâche” ! Cela dit, je ne vais pas me défaire de mon optimisme à toute épreuve, cap ou pas cap je fais un empannage durant ma nav en solo ?

L'équipage au rappel

Mes tips de débutante !

Nous les débutants, notre naïveté à toute épreuve et nos questions incessantes, nous pouvons être pleins de bons conseils ! Premièrement, ON NE PANIQUE PAS, OK ? Vous n’allez pas prendre d’iceberg et couler ! Tout ça pour dire que vous pouvez faire des erreurs à bord, rater une manoeuvre ou barrer comme un pied, vous n’allez pas chavirer ou casser le bateau. Et puis si besoin, j’ai retenu une chose : il faut tout choquer ! Vous lâchez toutes les voiles, le bateau se remet à plat et s’arrête donc vous pouvez reprendre vos esprits et repartir conquérir la mer. Enfin, dernier tips et pas des moindres : KIFFEZ. Kiffez affalés à l’arrière du bateau, kiffez vos erreurs à la barre, kiffez tirer comme un âne sur les écoutes pour border vos voiles, kiffez vos coéquipiers, kiffez, kiffez, kiffez, etc.

Apprentissage des manoeuvres en voile habitable

   

Encore une belle nav avec un bel équipage. Dans le calme et la pédagogie ils ont réussi à m’apprendre les manoeuvres de base. Nous n’avons pas réussi toutes nos manoeuvres du premier coup mais c’est ça, non, l’apprentissage ? Merci Lambert pour ton calme et tes blagues, Julien pour ta pédagogie et David pour ton flegme légendaire à la barre ! On y repart quand ?

QUELQUES CONSEILS :

Conseils
Les allures : la position de votre bateau par rapport au vent
Lors de votre première navigation c’est ce que vous allez apprendre en premier : les allures. L'allure est la position de votre embarcation par rapport au vent et elles comportent des réglages de voile différents.
Conseils
Le dico du débutant en voile
Si vous n’avez pas fait “Marin LV2” voici un petit dictionnaire qui vous permettra de vous en sortir lors de vos premières sorties en bateau ! Les cordages et les parties du bateau n'auront plus aucun secret pour vous.
Conseils
Comment débuter la voile
Commencer un nouveau sport ce n’est jamais facile ! Faut-il aller en club ? Ai-je besoin d’un équipement spécial ? Nous vous donnons quelques tips pour débuter la voile.
Conseils
Le dico du débutant en voile
Si vous n’avez pas fait “Marin LV2” voici un petit dictionnaire qui vous permettra de vous en sortir lors de vos premières sorties en bateau ! Les cordages et les parties du bateau n'auront plus aucun secret pour vous.
Mon premier cours de voile légère
Plus le choix ! Maintenant que j’ai fais le pari de savoir naviguer en solo dans 6 mois il faut bien s’y tenir. Pour mon premier cours de voile Julien m'a réservé une surprise... et quelle surprise, un cours en voile légère !
HAUT DE PAGE