L'INTERVIEW DES APPRENTIS NOMADES

Soyez le premier à commenter

Teo, Norman et Julien, trois amis de longue date, tous ingénieurs de formation ont pris le large le 16 juin pour un tour du monde sur trois ans. Après un an et demi de préparation, ils sont partis de Dunkerque avec leur solide badeau nommé “Petit Prince” de 42 pieds gréé en ketch (deux mats). Nous avons interviewé ces 3 marins, équipés de nos produits Tribord avant leur départ.

 

carte navigation

 

Comment vous est venu l'idée de faire un tour du monde à la voile?

Tout a commencé il y a un an et demi, nous nous sommes retrouvés tous les trois pour un week-end alors que l’un habitait au Canada, l’autre aux Pays Bas et le dernier à Lille. Dans une discussion nous avons évoqué notre besoin profond d’expérimenter une vie différente, de continuer à apprendre, de recommencer à nous émerveiller et de naviguer.

Alors pourquoi pas se lancer dans une expérience à la voile ?

Nous avons réalisé qu’il n’y avait pas de bonnes raisons de ne pas le faire. Alors, nous avons pris des cours de voile aux Glénans, acheté un voilier de voyage et mis en place le projet « Apprentis Nomades » qui nous permet la mise en place d’initiatives sociales, environnementales et sportives répondant à notre quête de sens.

Vous avez donc pris des cours de voile aux Glénans mais aviez-vous déjà une expérience de navigation?
 

Chacun de notre coté nous avons découvert la voile légère étant petits en faisant des stages d’été. Mais, comme beaucoup de gens en grandissant nous avons petit à petit délaissé la voile car trop loin ou juste trop compliqué. C’est par les hasards de la vie que notre passion pour la voile est revenue et aussi car aujourd’hui on peut se donner les moyens de devenir marin. En effet, beaucoup de choses ont évolué et rendent la grande croisière de plus en plus accessible : les instruments de navigation, la précision des bulletins météo, les équipements faisant le confort à bords et l’ensemble des connaissances sont maintenant à notre portée.

Ainsi nous avons depuis un an et demi utilisé tout ce qui était en notre pouvoir pour monter en compétence et rendre ce projet réalisable!

 

Pourquoi avez-vous choisi de faire un tour du monde d’Ouest en Est ? C’est à contre courant non ?

Tour du monde à contre courant si nous restions le long de l'équateur mais nous avons choisi de passer par les caps. Les destinations du Sud nous attirent tout particulièrement et le passage des caps est un challenge personnel important. Nous pouvons le faire alors pourquoi pas?!

Cela dit, nous ne nous sommes pas jetés dans ce choix d'itinéraire sans y avoir bien réfléchi. C'est après avoir étudié la littérature ( Routes de Grande Croisière, Jimmy Cornell), discuté avec de nombreux navigateurs expérimentés plus ou moins connus que nous avons pris la décision de cet itinéraire. Ce sont des difficultés supplémentaires mais une aventure d’autant plus belle! Pour les bouts de route à contre courant sur l'équateur nous prendrons notre temps. En voilier, la sécurité est accessible à celui qui sait attendre.

 

Qu’avez vous prévu durant votre parcours ?
 

Trois ans c’est long mais cela nous permet d’avancer de manière sure ainsi que faire des escales importantes. Le projet “Apprentis Nomades” a pour objectif la réalisation d’initiatives solidaires, environnementales et sportives. Une initiative par destination. Certaines sont déjà planifiées et d’autres seront mise en place au fil des rencontres et opportunités du voyage.
Pour donner un exemple nous allons au Sénégal dans la région du Siné Saloum qui n’est accessible que par voies maritimes pour construire des jeux récréatifs en matériaux recyclés dans une crèche. L’idée est de faire le concept le plus accessible et duplicable possible pour que d’autres crèches puissent être équipées après notre départ.  L’ensemble de nos initiatives sont accessibles sur la carte interactive de notre site internet. Nous invitons tout le monde à participer au choix des initiatives, à leur préparation et même leur réalisation.

 

Que redoutez vous le plus ?
 

 

C’est une question difficile. A 10 jours du départ il y a beaucoup de choses à penser! Je ne sais pas dire si nous redoutons plus de quitter nos familles et amis ou d’affronter la mer d’Irlande et la météo très instable de ces jours ci.  Pour être honnête, nous aimons ce projet et nous faisons de notre mieux pour le voir se réaliser. Ceci étant dit nous ne pouvons pas avoir de regrets, si une partie échoue nous aurons fait notre possible pour y arriver. Et surtout on se sera bien amusé dans tous les cas!

 

Quelle est votre “check-list” ?
 

La check list, c’est juste immense! Surtout quand on l’a fait pour la première fois. On distingue la check-list du bateau et la check-list de l'équipage.

Pour le bateau une check-list sert bien sûr à avoir un équipement à poste prêt à l’emploi mais aussi ce que nous appelons des “spare”. Des pièces de rechange en cas de casse ou d’usure (de l’anglais “spare parts”). La check-list, c’est un jeu d’anticipation. Connaître les faiblesses de son bateau et s’équiper pour faire face aux casses.
Ensuite on classe par priorité en terme de sécurité. Sécurité de l’équipage, puis du bateau, puis du projet. Les grandes catégories, les incontournables sont : la trousse a pharmacie, le matériel de sécurité à bord, le moteur, les voiles, les équipements de bateau individuels (tenue adaptées pour toutes les conditions) …
Il nous faudrait trois  pages pour tout énumérer en détail, mais nous comptons bien partager ce savoir sur notre site internet pour en faire profiter d’autres personnes préparant un voyage.

 

Que pensez vous des produits Tribord ?

Après avoir fait le choix d’une expédition de cette envergure nous avons beaucoup étudié sur les équipements de bateau disponibles. Nous avons pris les avis de marins professionnels, d’amis travaillant dans le milieu de la voile.

Notre budget limité et l’exigence des conditions de navigation que nous allions subir nous a rapidement orienté vers Tribord. Les produits ont vraiment un bon rapport technique/prix. L’étanchéité, le confort et la sécurité sont au rendez-vous, nous ne sommes pas déçus. Tribord ne cesse d’innover et apporte aujourd’hui plus que certaines marques établies dans l’équipement nautique. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute!

Et alors, se mettre ou remettre à la voile c’est facile ?

Certaines choses sont plus difficiles que d’autres mais dans l’ensemble c’est beaucoup plus accessible que ce que l’on croit. Et puis, quand on commence à être en contact avec l’environnement de la voile, la mer et les marins, les motivations pour aller de l’avant sont nombreuses et nous font faire alors des pas de géants!

 

 

QUEL CONSEIL DONNERIEZ VOUS À UN APPRENTI MARIN ?
 

De prendre du plaisir. La voile c’est tout d’abord des sensations uniques, une immersion dans les éléments, c’est beaucoup d’émotions. Il est important de savoir apprécier cela avant de chercher à tout savoir ou tout comprendre. On peut sentir le vent, développer son pied marin et trouver la motivation d’aller plus loin.
Ensuite, il y a beaucoup de solutions pour en apprendre d'avantage, pour tous les niveaux et tous les budgets: embarquer sur un bateau via la bourse aux équipiers, ou bien prendre des cours de voile aux Glénans sont des moyens de mettre en pratique la théorie trouvée dans les livres ou sur internet. Une fois en mer, avoir un plan de secours pour chaque situation et décision est une bonne méthode pour compenser le manque d’expérience!
 

Pour suivre leur aventure n’hésitez pas à vous abonner à notre newsletter voile.

Et bien sur suivez les sur site web apprentisnomades.org, leur page facebook ou encore leur compte Instagram.

 

 

Apprentis Nomades Tribord
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE