rencontre entre mick fanning et un requin l'analyse de fred buyle

Rencontre entre Mick Fanning et un requin : l’analyse de Fred Buyle

(63) 8
Commentaires

Incontournable actualité : Mick Fanning sain et sauf après une rencontre avec un requin.
Avec l’aide de notre partenaire technique Fred Buyle, nous revenons sur cet événement où la frayeur a été bien plus importante que les conséquences. Quadruple recordman du monde en apnée et grand spécialiste des requins, il a l’habitude de les photographier en apnée libre. Grâce à sa grande connaissance de leurs comportements, il est également souvent sollicité par les scientifiques pour des missions de marquage sur tous types de requins.
Il nous livre son analyse à travers ces quelques questions que nous lui avons posées.

 

Vidéo issue de la chaîne Youtube de la World Surf League

La vidéo au ralenti :

 

 

portrait fred buyle à bord

Crédit photo : William Winram

 

En regardant la vidéo, d'après toi, que s'est-il passé ?

 

Le requin est venu voir le surfeur de près, ce sont des animaux curieux mais méfiants. En s'approchant il s'est vraisemblablement emmêlé un peu dans le leash du surfeur et a paniqué un peu ne se sentant plus complètement libre de ses mouvements.

 

Le requin cherche-t-il à attaquer le surfer ?

 

Pour moi ce n'est pas une "attaque" à proprement dit, il s'est approché pour analyser ce qu'il avait senti, repéré.

 

De quel type de requin s'agit-il ? Pourrais-tu nous donner une estimation de sa taille ? 

 

Je dirai un requin blanc mais de petite taille, autour des 2.5m à 3m maximum. 

 

 

fred buyle photographie un requin blanc

Crédit photo : William Winram

 

 

Qu'est ce ce qui a pu attiré ce requin vers le surfer ?  A t il pu être attiré par les couleurs vives de la planche ?

 

Un requin qui s'approche est d'abord attiré par les vibrations dans l'eau, il utilise sa ligne latérale constituée de milliers de capteurs sensibles aux variations de pression dans l'eau. Un poisson qui nage, un nageur, un surfeur sur sa planche provoquent des vibrations. Le requin se dirige vers la source de ces vibrations et quand il est proche il va utiliser ses autres sens: la vision, puis quand il est très proche ses organes de détections électromagnétiques appelés ampoules de Lorenzini qui sont situées sur son  museau, celles-ci s'utilisent à très courte distance, l'animal doit pratiquement toucher ce qu'il investigue. C'est là où il prendra la décision de mordre ou pas. 

 

La région de Jeffreys Bay en afrique du sud est-elle connue pour la présence de requin ? 

 

Jeffreys Bay est un endroit particulièrement connu pour la présence de requins et d'accident entre surfeurs et requins. Il y a déjà eu plusieurs accidents mortels. 

 

As tu déjà plongé / tagué des requins dans la région ?

 

Oui j'ai régulièrement plongé dans la région, les rencontres avec des requins bouledogues et des requins blancs sont fréquentes.

 

 

fred buyle nage requin blanc apnée

Crédit photo : William Winram

 

Quel comportement adopter dans le cas de ce surfeur ? 

 

Essayer de régulièrement regarder autour de soi, de guetter tout signe de présence de requin à la surface ou de quelque chose qui pourrait les attirer. Idéalement les surfeurs devraient avoir en permanence autour du cou une paire de lunette de natation ou un petit masque de plongée pour pouvoir regarder de temps en temps sous l'eau. Quand le requin voit qu'il a été repéré son comportement change et on a alors un avantage sur lui.

 

Surferais-tu dans cette région ?

 

Non! Pour moi le surf dans des régions réputées pour la présence de requins de ce type est une pratique avec un niveau de risque élevé, un risque que je ne suis pas prêt à courir. 

 

Comment améliorer la sécurité ou la surveillance pour une compétition de surf de ce type ?   

 

On ne peut pas sécuriser une zone comme celle-là, c'est un milieu "ouvert", un océan. On peut mettre en place des guetteurs voire des guetteurs dans l'eau si la visibilité le permet, mais il ne faut jamais perdre de vue que ce ne sera qu'un sentiment de meilleure sécurité et non pas une réelle sécurité. Dès lors c'est aux pratiquants de décider s’ils veulent prendre un risque et si oui en assumer pleinement les conséquences.


Crédit photo : William Winram

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Comments

Belle explication, à encrer dans la tête de trop,nombreuses personnes qui veulent chasser le requin de son territoire, je vois mal,pêcher tous les piranhas d'une rivière ou capturer tous les scorpions d'un désert pour notre bon vouloir

Tous ces animaux, certes prédateurs sont là pour l'équilibre de notre planète

Ils sont là depuis bien plus longtemps que nous, mais à cette allure de destruction.....disparaissent à vue d'œil


Article et analyse intéressante. merci


Très bon avis ! tout les plongeurs avertis savent qu'il ne s'agit pas d'une réelle attaque, mais bien d'un requin curieux (comme les plongeurs et apnéistes en croisent sous l'eau) et qui s’emmêle les pinceaux avec le câble de la planche du surfeur... si attaque il y avait eu, le surfeur serait mort où à minima dans un sale état. Par contre la réaction du surfeur (croyant à l'attaque) est à mon avis très bonne, il panique assez mais pas trop, ce qui lui permet de garder un certain sans froid et d'avoir les bons réflexes, d'essayer de chasser le requin, de lui mettre un coup, puis de fuir vite à la nage tout en guettant autour de lui... très bon comportement du surfeur qui a probablement effrayé un peu le requin malgré tout (une tortue , une otarie, un proie normale et habituelle n'aurait pas réagit comme ça, mais aurait cherché à fuir à la nage vers les profondeurs)


Qu'on se le disent !


Ce n'est pas à tribord d'analyser ça


Bonjour Henri,

merci pour votre commentaire mais il m'amène une question, pourquoi ne pourrait on pas en parler sur notre blog ?

Il me semble que l'avis de notre partenaire grand expert de la région et de ses requins est très légitime.

Cordialement.

Baptiste - Tribord


ou c'est passer cette attaque de Mick fanning


Bonjour Max,

En Afrique du sud, sur le spot de Jeffreys Bay.

Cordialement.

Baptiste - Tribord


Blog
Session de surf interrompue par un arcus

La côte basque a vécu un phénomène météo inouï et rare, un arcus. Les surfers tribordais étaient à l'eau et ont pu assister à cette vision apocalyptique.

(13)
HAUT DE PAGE