Une boucle pour entreprendre, dernière étape : Haïti, la transatlantique retour et les Açores

Soyez le premier à commenter


Dernière étape du projet «Une boucle pour entreprendre» pour nos trois skippers, Simon, Augustin et Martin.

Après une première traversée de l’Atlantique réalisée avec succès, de nombreuses escales et la concrétisation de leur mission humanitaire en Haïti. Nos trois étudiants aventuriers de l’Atlantique viennent de terminer leur boucle pour entreprendre.

Voici le résumé de la fin de leurs aventures, au programme ; Haïti, la transatlantique retour et les Açores.

Haïti :

L’escale en Haïti vient accomplir le projet de nos jeunes marins, dont les trois missions principales sont l’entrepreneuriat, l’éducation et l’action durable.

Visite de l’école Missy Dossous. Cette école a été ouverte par Lisette et l’association Accord, à l’origine au profit des enfants très défavorisés, elle est gratuite et un repas chaud est servi aux enfants tous les jours.

Arrivée à l’école pour y présenter une vidéo et un petit reportage photo du projet. Nos trois étudiants se font une grande joie de répondre aux nombreuses questions des enfants intéressés.


Grâce à l’association Accord, aux partenaires du projet et aux dons, « Une boucle pour entreprendre » permet de faire sortir des familles du cercle vicieux de la pauvreté par une nouvelle source de revenus, le micro-crédit.

Comme l’explique Augustin, Simon et Martin :

« Nous avons d’ores et déjà décidés de soutenir 3 projets à hauteur 2850€, mais avons réalisés un virement de 4000€ à l’association Accord.
Ces derniers vont continuer d’étudier des dossiers et nous les soumettre.
Ces 4000€ servent donc de base au lancement du micro-crédit sur la commune de St Michel de l’Attalaye.
Nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont participé à ce projet et qui nous ont permis de récolter cette somme. Notamment ceux qui ont répondu à notre dernier appel de don. »

Au début du voyage, nos trois équipiers pensaient reverser 2500€ à l’association Accord. Mais grâce aux partenaires et aux dons, « Une boucle pour entreprendre » a pu d’ores et déjà verser 3900€ à l’association.


La transatlantique retour :


« La météo n'est pas idéale: 4-5 jours de navigation au plus près du vent, dans des conditions calmes. Puis nous espérons attraper les vents portants d'une dépression qui se crée en ce moment au nord des Bermudes et pourrait nous porter quelques jours sur la route directe à grande vitesse! »

« Finalement, le scénario n’a pas été idéal, puisque nous avons eu 28 jours de près, nous obligeant à tirer des bords. Tirer des bords, veut dire remonter face au vent...
Concrètement, durant ces 4 dernières semaines, le vent à été de face.

Cela rallonge considérablement la route, puisque nous ne pouvons pas suivre la route directe. Résultat 28 jours 18 heures de traversée contre 21 prévus, près de 3200 milles nautiques parcourus contre 2500 prévus, et 4 semaines à vivre penchés...

Alors oui, nous sommes contents de mettre pied à terre!
Nous avons longtemps crus que nous n’arriverions jamais! »


Vidéo de la transat retour à bord du Kosmic


« Malgré tout, nous avons eu des conditions relativement confortables, un vent pas trop fort, du soleil et une mer calme. Ce qui nous permet d’arriver relativement en forme, et avec un bateau en relativement bonne forme après un mois de navigation à une allure éprouvante pour le matériel. »


Les Açores : arrivée de la transatlantique retour


« Après 28 jours et 18 heures, nous terminons enfin cette transatlantique ! Il s’agit de la plus longue des 4 traversées de l’Atlantique de Kosmic, 8 jours et 3 heures plus longue que Loïc, Faustine, Froufrou et moi en 2009 !

La ville d’Angra do Heroismo, classée au patrimoine de l’Unesco, une belle navigation durant laquelle nous renouons avec les vents portants et la pêche.

Nous resterons donc un peu plus de 24h dans cette très belle ville, avant de reprendre la mer pour notre retour en France. »


Bravo à ces trois jeunes skippers, aventuriers, étudiants, pour leur prouesse. La traversé de l’Atlantique à la voile n’est pas donnée à tout le monde. Concrétiser un projet comme « Une boucle pour entreprendre » est une réussite unique.


Toute l’équipe de Tribord est fière d’avoir suivie cette belle aventure.


A très vite pour de nouvelles aventures à la voile

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE