Comment faire le mouillage d'un bateau ?

Comment faire le mouillage d'un bateau  ?

S'arrêter au beau milieu de la mer pour une sieste ou piquer une tête, ça donne envie ? Tribord et Navily vous explique comment réaliser mouiller votre beau à la perfection.

C'est quoi un mouillage de bateau ?

Le mouillage d'un bateau est une manœuvre qui consiste à l'ancrer dans un abri sûr en mer. Mais il ne suffit pas de jeter l'ancre du bateau pour bien réussir une manœuvre de mouillage. C'est une opération qui demande autant de préparation que de coordination.

Comment obtenir un bon mouillage avec ton ancre ?

Bien préparer son mouillage est primordial. Pour cela, vérifiez les points suivants.

La nature des fonds

Les fonds argileux, sablonneux et herbeux offrent une bonne tenue à votre mouillage. Les fonds plus solides (roche, corail, gravier, etc.) et liquides seront plus difficiles pour mouiller votre bateau. Consultez les cartes marines pour connaitre le type de fond dans lequel vous voulez faire votre mouillage.

La profondeur de la zone de mouillage

C'est ce qui va vous permettre de connaitre la longueur de ligne de mouillage nécessaire pour faire un mouillage parfait.

Le courant, les marées et la météo 

Un mouillage sera toujours plus confortable dans une crique abritée. Pour vous faciliter la tâche, évitez les zones à l'épreuve du vent. La longueur de chaine doit aussi être adaptée si vous vous situez dans une zone.

Comment mettre un bateau au mouillage ?

Pour être réussie, la manœuvre de mouillage doit être minutieusement réalisée par tout l'équipage. Elle se fait en 6 grandes étapes :

1. Le barreur positionne le bateau face au vent ou au courant (toujours choisir le plus puissant des deux). De son côté, l'équipier se dirige vers la baille à mouillage et sort l'ancre. Il la positionne dans le davier et la pend à la verticale depuis l'étrave. Elle ne doit pas encore toucher l'eau.
2. Une fois que le barreur estime que le bateau est bien immobile, il ordonne à son équipier de jeter l'ancre en laissant filer la chaine (au moins 3 fois la hauteur d'eau) jusqu'à ce qu'elle touche le fond.
3. Une fois au fond, l'ancre doit se trouver à la verticale de l'étrave. Si c'est bien le cas, l'équipier en informe le barreur.
4. L'équipier doit " laisser filer " la chaine. Cela signifie que le vent va légèrement faire dériver le bateau vers l'arrière.
5. Toute la réussite du mouillage réside dans la pénétration de l'ancre. L'équipier doit alors bloquer le mouillage pour que l'ancre s'insinue bien dans le fond.
6. La dernière étape est le réglage de la longueur de chaine. Selon la profondeur du mouillage, le barreur et l'équipier laissent défiler la chaine.

Point indispensable : portez toujours des gants et des bottes. La manœuvre de mouillage peut sectionner les mains ou les pieds de l'équipier.

Quelles sont les autres techniques de mouillage ?

Il existe différentes techniques pour mouiller un bateau. Elles sont utilisées en fonction des conditions géographiques ou météorologiques. 

Le mouillage forain

C'est le mouillage le plus répandu puisqu'il concerne n'importe quel navire au mouillage effectué hors d'un port. Il est également utilisé quand le barreur ne peut plus utiliser ses voiles.

Le mouillage affourché

Cette manœuvre permet de limiter le rayon d'évitage de votre voilier. Les ancres doivent être mouillées à l'avant du bateau et former un V avec un angle entre 60 et 120 °C. Petit conseil : évitez d'utiliser cette technique pour mouiller votre bateau en cas de mauvaises conditions météo.

Le mouillage embossé

Aussi appelé " tête et cul ", cette technique de mouillage permet au bateau d'éviter. Il suffit de jeter l'ancre à l'avant et à l'arrière du bateau.

Le mouillage empennelé

Très pratique lorsque la météo est capricieuse, cette manœuvre consiste à ajouter une deuxième ligne de mouillage d'une longueur supérieure à la profondeur. Même si elle est plus longue et plus complexe, elle garantit une plus grande stabilité, qu'importe la hauteur d'eau et la nature des fonds.

Le mouillage en barbe

La manœuvre " en barbe " est probablement la moins utilisée de toutes les techniques de mouillage. Elle revient à jeter une première ancre puis en laissant en culer une deuxième 10 à 20 mètres plus loin. Les 2 ancres travaillent ainsi en même temps. Toutefois, cela pose 2 problèmes :

- elle est moins performante que les autres ;
- vous risquez d'emmêler les lignes de mouillage.

Qu'est-ce qu'une bouée de mouillage ? 

La bouée de mouillage est un dispositif qui permet d'indiquer que votre voilier est au mouillage. De couleur noire, elle doit être placée à l'avant du bateau. C'est là règle 30 "Navires au mouillage et navires échoués" du RIPAM (Règlement international pour prévenir les abordages en mer) qui indique les dispositions à prendre en fonction.

Quelle longueur de chaine pour un mouillage ?

Idéalement, la ligne de mouillage doit être 3 fois celle de la hauteur d'eau. Il es toutefois recommandé d'avoir un rapport de 5 pour 1 entre le pont du bateau et le fond pour obtenir une plus grande stabilité. Plus le rapport est élevé, plus la force de retenue sera meilleure. 

Nature des fonds, prévisions météo, avis des plaisanciers, retrouvez toutes les informations pour votre prochain mouillage chez notre partenaire Navily. Gratuite, cette plateforme vous permet aussi de réserver votre place au port pour un retour en toute sérénité. Prêt pour votre prochaine sortie en mer ?