BACKSTAGES

Dans les coulisses d'un shooting pour Tribord

"Lier l'utile à l'agréable" pourrait être la phrase résumant notre escapade, faire un shooting Tribord se révèle être une aventure à part entière. Le topo : nous étions 6 à bord de “Papillon”, un Cyclade 43.4, au départ de La Rochelle pour 4 jours en mer avec un tour par l'Ile d'Yeu. Notre objectif ? Revenir au bureau avec les plus belles photos et vidéos possible pour la collection 2019 ! 

Trombinoscope de l'équipage

L'équipage de la croisière

L'aventure à bord

notre itinéraire de croisière

 

Jour 1 : Nous sommes partis le matin de Hendaye les coffres pleins de matériel : 5 sacs de prototypes à shooter, le matériel pour filmer et photographier et nos valises personnelles remplies à 50% de “on sait jamais” que nous ne porterons pas ! Arrivés à La Rochelle, nous faisons 2 groupes : un groupe part faire les courses, le second récupère les clés du bateau chez le loueur. Faire les courses pour 6 personnes s’avère être un sport entre le casse tête chinois - “Anaïs n’aime pas ça”, “Lucie mange pas ci”, “Tu penses qu’on en a assez?”, “Tu as pris trop de pâtes”,etc - et la musculation - 2 caddies pleins, dont un entièrement rempli d’eau!

Pour la team s’occupant du bateau ce n’est pas une mince affaire non plus : ils doivent s’assurer que tout est bien dans le bateau, que tout fonctionne et il faut ranger soigneusement toutes les affaires pour que rien ne bouge lors de la navigation.

Une fois tous à bord, les courses rangées et nos tenues enfilées nous larguons les amarres : début de l’aventure et du shooting !

notre itinéraire de croisière

 

Nous sommes partis, optimistes mais peut-être un peu ambitieux, en milieu d’après-midi avec pour but de rejoindre Belle-Ile-en-Mer le lendemain. Une fois le soleil couché nous organisons nos quarts : les duos Anaïs/Julien et Mélanie/Lambert vont se relayer par tranche de deux heures pendant que Lucie et Robin sont hors quart pour prendre des images quand ça les arrange. À notre arrivée à L’Ile d’Yeu vers dix heure du matin nous décidons de rester au mouillage et donc de raccourcir notre itinéraire prévu pour recharger les batteries. Un choix raisonnable !

Backstage du shooting Tribord en croisière

Jour 2 : Notre nuit de quart nous a fatiguée, après un petit déjeuner tous ensemble nous en profitons pour faire une sieste bien méritée. Pendant que Lucie et Robin vident leurs cartes mémoires et rechargent les batteries de leurs appareils, Mélanie en profite pour faire un point sur les panoplies à photographier. Nous décidons de repartir naviguer en fin de journée pour continuer à shooter nos produits en navigation. C’est aussi l’occasion d’apprécier l’instant présent et un beau coucher de soleil sur l’Atlantique ! Nous avons la chance d'être partis les jours précédant la nuit des étoiles, le ciel nous offre déjà un joli spectacle étoilé.

Jour 3 : La nuit ne sera que de courte durée et le départ se fait avant même le lever du soleil en direction des Sables d'Olonne. Nous avons tout prévu : la chanson du sacre de Simba retentit au moment où le soleil se lève ! Alors que nous sommes en train de photographier et tourner, des copains viennent nous rendre visite : place à l’hystérie, nous sommes entourés de dauphins qui s’amusent à nager le plus proche possible du bateau. Julien active le pilote automatique, Robin a tout de même le réflexe de sortir le drône, Lucie filme depuis l’étrave… nous vous promettons de diffuser toutes les images de ce moment sans le son pour la santé de vos oreilles. Un instant suspendu dans le temps …

 

Remis de nos émotions et une fois arrivés au port nous apprécions une bonne douche et aussi, ce que les plus novices d'entre nous n'avaient pas prévu, le mal de terre ! Personne n'a été victime du mal de mer durant notre escapade mais nous sommes tous solidaires pour le mal de terre, ça tangue pour tout le monde.

Backstage du shooting Tribord en croisière

Tout comme la veille, nous retournons naviguer et prendre des images le soir. Avant de partir nous hissons Lucie, notre filmmaker équilibriste, au mât pour filmer la sortie du port, la montée des voiles ainsi que l'organisation à bord sous un autre angle. Nous prenons des images jusqu’à la nuit tombée avant de rentrer au port où nous décidons de continuer à prendre des images lors de la soirée et du repas. Nous n'avions qu'une consigne lors de ce shoot : filmer et photographier des scènes de navigation sans les jouer ainsi que les moments de vie à bord ... pas facile tout de même de manger avec deux objectifs braqués sur nous en permanence ! 

Jour 4 : Le départ pour le chemin du retour se fait à contre coeur mais heureusement nous pouvons profiter d’un dernier lever du soleil. Est-ce possible de se lasser du lever et coucher de soleil un jour ? Ce n'est pas nous qui vous répondront oui.  Nous sommes tous fatigués mais heureux de revenir avec autant de souvenirs dans la tête ... et dans la poche - modernisation oblige, nos smartphones affichent "mémoire pleine".

Backstage du shooting Tribord en croisière
Backstage du shooting Tribord en croisière
Backstage du shooting Tribord en croisière
Backstage du shooting Tribord en croisière
Backstage du shooting Tribord en croisière
Backstage du shooting Tribord en croisière

Partir en croisière est un moment hors du temps et plein de surprises, partager ces moments et notre passion de la voile reste une priorité. Nous espérons vous avoir fait sortir de votre quotidien un instant et vous emmener rapidement revivre de belles aventures avec nous.

On se voit sur l’eau,

Mélanie, Anaïs, Lucie, Robin, Lambert et Julien.

PS : Pour toute personne soucieuse du sort de Lucie, nous l'avons bien descendu du mât avant la fin de la croisière !

À LIRE AUSSI : 

Conseils
10 raison d'apprendre à naviguer
L’Homme est parti explorer le monde poussé par le vent. Peu importe le but, le trajet en valait la peine. Alors n’attendez plus et partez profiter de ce terrain de jeu de 360 700 000 km2 !
Conseils
L'importance de l'hydratation en mer
Vous vous pensez à l'abri de la déshydratation lorsque vous pratiquez un sport d'eau ? Détrompez-vous, le vent, l'eau salée, le soleil et l'effort vous font perdre beaucoup d'eau, je vous explique pourquoi.
Conseils
Comment choisir sa veste de quart et salopette de voile
Le choix de votre panoplie de voile est important pour rester au sec, se protéger contre le vent et le froid, disposer d’une bonne capacité de mouvement et également assurer votre sécurité.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE