Comment choisir son arbalète de chasse sous-marine ?

Soyez le premier à commenter

Un peu perdu devant le rayon ultra fourni des arbalètes de chasse sous-marine ? Face aux nombreux modèles et nouveautés qui sortent chaque année, il est souvent difficile de vous y retrouver, notamment si vous débutez.

 

Alors, pour ne pas vous tromper au moment de choisir votre fusil de chasse sous-marine, de l’entretenir et surtout de l’utiliser, parcourez ce guide Tribord !

 

Les éléments clés d’une arbalète de chasse sous-marine

Une arbalète de chasse sous-marine vous permet de chasser les poissons et autres poulpes grâce à une flèche lancée à haute vitesse par un élastique. Plusieurs éléments importants sont à connaître et à comparer au moment de l’achat.

 

 

La crosse de l’arbalète

Un fusil de chasse sous-marine est composé d’une crosse (ou poignée) qui permet de le tenir en main et de tirer via la détente. Certains modèles disposent de poignées ergonomiques, d’autres sont spécifiques pour les gauchers ou les droitiers, ou bien encore, présentent un système de sécurité facile d’utilisation.

Prenez le temps de regarder cet élément au moment de votre achat, car la crosse fait souvent la différence entre 2 modèles en cas d’hésitation !

 

Le fût

La crosse de l’arbalète est prolongée d’un fût. Fabriqué en carbone, ce dernier est couteux, mais très léger et d’une solidité optimale. Il sera moins cher en aluminium, mais plus lourd.

Tous les fûts ont des longueurs et des poids différents, avec un diamètre compris entre 25 mm, plus légers, et 28 mm, plus solides. 

 

Les sandows et la flèche

Sur ce fût sont montés les sandows (les élastiques) qui propulsent la flèche. En acier inoxydable de préférence, ils font 6 mm de diamètre minimum. 

 

Le moulinet

Un moulinet, en option, permet d’enrouler et de stocker une grande quantité de bouts, qui relie votre fusil à la flèche. Il vous facilite les remontées lors des grosses prises et en cas de chasse profonde : un plus pour votre sécurité.

Vérifiez qu’il existe bien un système de fixation sur le fût du modèle que vous avez sélectionné !

 

Une arbalète adaptée à son type de chasse sous-marine

Chasse à trous ?

Préférez une arbalète mesurant entre 35 et 70 cm. Moins encombrant, ce harpon de pêche vous permet d’accéder à des failles étroites ou à des trous mal placés. Proche de votre cible, vous n’avez pas besoin d’une grande portée, ni d’une précision accrue. Bien évidemment, le moulinet est ici superflu !

 

Chasse à l’indienne ?

Vous vous déplacez au fond et vous allez à la rencontre des proies pour les surprendre au détour d’un rocher, en palmant de-ci, de-là. Vous avec besoin d’un fusil plutôt léger pour fureter facilement, sans trop vous fatiguer. Ainsi une taille de 70 à 90 cm est à privilégier.

 

Chasse à l’agachon ?

Immobile et posé sur le fond, vous attendez qu’une proie passe devant vous pour tirer. Vous pouvez privilégier un fusil d’au moins 90 cm et plus. Le poids du fût n’est pas capital ici, car vous pouvez prendre appui sur le fond avec vos coudes.

Les combinaisons de chasse sous-marine sont d’ailleurs spécifiquement renforcées sur les genoux, les coudes et le torse. De quoi vous permettre de privilégier les critères précisions et portée, selon la visibilité ! 

 

Chasse à la foulée ?

Cette chasse se pratique au large, en pleine eau. Une longueur minimum de 1 m vous sera plus qu’utile pour avoir la portée et la précision nécessaire. Privilégiez un fût léger avec un bon moulinet afin de ne pas manquer de grosses prises et de toujours rester en sécurité ! 

 

Un harpon de pêche adapté à son niveau de pratique

Les débutants ont tout intérêt à choisir des arbalètes courtes de 50 à 70 cm, faciles à manœuvrer et à utiliser. Elles allient précision et portée tout en vous offrant une bonne polyvalence.

Des sandows d’un diamètre de 16 mm seront cohérents pour faciliter la recharge. Cet équipement initial est idéal pour vous permettre de vous former à la chasse sous-marine et de tester divers styles de pêches.

Une arbalète courte pour chasseurs sous-marins débutants

Vous êtes déjà un chasseur sous-marin de niveau intermédiaire à expert ? N’hésitez pas à passer sur un harpon de pêche qui saura s’adapter à votre pratique et aux conditions. 

Prenez en main des arbalètes de plus en plus grandes pour augmenter progressivement votre précision et votre portée : un avantage intéressant en cas de belle visibilité. Selon votre force, vous pouvez aussi augmenter le diamètre des sandows afin de bénéficier de plus de puissance. 

 

Les règles de sécurité et d’entretien d’une arbalète

Une priorité : quand vous n’utilisez pas votre harpon de pêche, laissez libres les sandows afin de ne pas faire partir la flèche par mégarde, notamment à l’air libre. De même, entre deux parties de chasse, placez toujours une protection sur votre pointe de flèche. Ne laissez pas votre arbalète à la portée des enfants et tenez-la par le fût en surface.

Côté entretien, un rinçage soigneux est recommandé après chaque plongée. Faites ensuite sécher votre fusil de chasse sous-marine à l’ombre, avant de le stocker à l’abri de la lumière.

Profitez de cet entretien pour vérifier l’état des sandows en tirant « avant et après » chaque utilisation. En cas de déchirures ou de craquelures, changez-les ! La pointe de flèche doit être elle aussi parfaite. Enfin, n’hésitez pas à graisser régulièrement les parties mécaniques de votre arbalète.

Avant de ranger votre fusil de chasse sous-marine, contrôlez l’état des sandows

Dernier conseil : en privilégiant un fusil de marque, vous avez l’assurance de disposer sur le long terme, des pièces détachées et des accessoires. Pensez-y !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE