Comment s'habiller en voile  le système 3 couches

Comment choisir sa tenue de voile habitable avec le système 3 couches ?

(11)
Soyez le premier à commenter

Parer le froid, le chaud, le vent et l’humidité : voici les points les plus importants en navigation, après la sécurité !
Que vous naviguiez dans des conditions météorologiques difficiles ou prolongiez votre sortie estivale de nuit, assurez-vous d’avoir des vêtements de mer qui évacuent la transpiration tout en vous procurant une bonne isolation thermiqueVotre allié à bord ? Le « système trois couches ».

Son principe est de vous équiper de plusieurs épaisseurs de vêtements pour une navigation tout confort et un effeuillage à la carte. Revue de détail d’une tenue adaptée à la voile habitable :

La première couche (ou couche 1):

A même la peau, la première couche (ou couche de transfert) sert à conserver la chaleur du corps et à garder la peau sèche en évacuant la transpirationUn aspect qui est loin d’être anodin, car si la sueur n’est pas évacuée, elle génère de l’humidité et vous donne la désagréable sensation d’avoir froid. Par temps chaud comme par temps froid, il est indispensable de vous équiper de cette première couche avec des sous-vêtements techniques en fibres qui conservent très bien la chaleur, offrent une grande respirabilité et une belle liberté de mouvement.  

Par temps ensoleillé, privilégiez les vêtements légers composés de tissus anti-UV qui vous protègeront des rayons solaires (polo, marinière, short ou bermudas de voile, ...)

 

La couche intermédiaire (ou couche 2):

Cette deuxième couche doit permettre à votre corps de se maintenir à la bonne température, tout en lui permettant toujours d’évacuer la transpiration et l’humidité. Elle se compose de softshell et polaires déperlantes qui s’adapteront à l’intensité du froid et du vent pour garantir l’équilibre thermique de votre corps.

–      la polaire : légère, elle assure une très bonne isolation thermique tout en facilitant l’évacuation de la transpiration. Le temps est instable ? La polaire déperlante est dotée d’une membrane qui vous préserve aussi du vent et laisse glisser les gouttes !

–      la veste Softshell : isolante, respirante et déperlante, elle vous protège d’une pluie finel. De plus, l’avantage de la softshell est que son composant est coupe-vent, ainsi vous pouvez la porter comme une couche trois lorsque le temps le permet.

Conseil de navigateur : oubliez les vêtements en laine ou en coton, réputés pour absorber la transpiration, et donc retenir l’humidité...

la polaire déperlante de voile

La couche extérieure (ou couche 3):

La troisième et dernière couche se compose du duo : veste de voile (vareuse, blouson, ciré) et salopette imperméables. En effet, assurez-vous que ces dernières soient bien imperméables et respirantes afin qu’elles vous protègent au mieux de l’humidité extérieure comme intérieure.

Le choix de votre veste se fera en fonction des conditions météorologiques et de votre pratique :

- Pour une pratique plutôt occasionel et amateur de la voile ou par temps clément, vous pouvez adopter une veste ciré avec un indice plus faible d'imperméabilité (2 à 4 heures).

- Pour une pratique sportive en haute mer de la voile, munissez-vous d’une veste à fort indice d’imperméabilité et de respirabilité, avec une capuche technique à différents niveaux de réglages.

Pensez aussi à la salopette imperméable qui est un vêtement indispensable lors de pratique par conditions dégradées à intenses. Elle vous protègera parfaitement de l’humidité tout en maintenant une grande amplitude de mouvement.

Important : Il ne faut pas interrompre la chaîne d’évacuation de la transpiration. Si l’une des 3 couches ne facilite pas le transfert de la vapeur d’eau générée par le corps, cela annulera tous les bénéfices des 2 autres. Vous pouvez avoir la veste de quart la plus respirante du marché, si vous la portez avec un t-shirt en coton, celui-ci pompera votre transpiration et laissera votre corps dans un environnement humide et froid.
 

Une protection des pieds à la tête pour une navigation réussie

 

Le saviez-vous ? C’est par les extrémités que le corps perd le plus de chaleur ! Pensez à compléter votre système trois couches de petites protections modulables mais indispensables.

Pour cela, vous pouvez vous équiper :

–      de gants de voile qui vous protèront les mains des frottements des cordages et du froid. En été, par temps ensoleillé, choisissez les mitaines. En hiver, par temps frais et pluvieux optez pour les gants en néoprène,

–      d’une casquette et de lunettes de soleil par temps ensoleillé pour votre protection solaire à bord,

–      d’un bonnet déperlant par temps et pluvieux frais afin de naviguer au chaud. En effet, la tête peut laisser passer jusqu’à 50 % de la chaleur produite par le corps.

–      des chaussures ou bottes de voile adaptées qui vous aident à garder les pieds au sec, mais offrent aussi une bonne adhérence pour sécuriser vos déplacements sur le pont du bateau et vous protègent des éventuelles chutes de matériel sur vos pieds.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
199,90 €*
4.00 / 5 6 avis
    Conseils
    Comment choisir sa polaire déperlante

    En hiver il fait froid à bord, d’où l’importance d’avoir une polaire déperlante face aux embruns et éclaboussures pouvant l’humidifier.

    (19) 3
    HAUT DE PAGE