Comment choisir ses gants, bottillons et chaussons de plongée ?

Soyez le premier à commenter

Accessoires indispensables en eau froide, les gants, bottillons et chaussons de plongée protègent les extrémités de votre corps. Un rôle loin d’être anodin puisque les pieds et les mains sont des zones très sensibles et constituent la porte ouverte n° 1 aux pertes de chaleur. Alors, équipez-vous efficacement afin de faire durer le plaisir d’une plongée, même en eau froide ! 

 

Au fait, bottillons ou chaussons de plongée ?

 

 

Si en apparence, la forme est similaire, chaussons et bottillons sont deux accessoires bien distincts :

-        les chaussons de plongée sont adaptés aux palmes chaussantes ;

-        les bottillons sont pensés pour une utilisation avec des palmes réglables. 

Le must reste de choisir vos palmes et vos chaussons en même temps ! Cela vous permet de déterminer une épaisseur uniquement sur des critères de protections thermiques en plongée et non parce que ce fichu chausson de 6 mm ne veut pas rentrer dans votre palme une fois de retour à la maison !

 

Les spécificités des bottillons de plongée

 

Les bottillons de plongée proposent de vraies semelles et des renforts sur les talons, la pointe et le coup de pied. Marcher avec sur le quai avant et après la plongée ne sera plus un problème pour vous : vous ne risquerez plus la blessure ou la chute.

Résistants, ils facilitent l’enfilage grâce à leur fermeture à glissière inoxydable : un plus si vous avez un fort coup de pied ou le pied large. 

 

Les Botillons de plongée Ibili de Tribord s’enfilent facilement grâce à leur fermeture à glissière

 

En contrepartie, ils sont un peu plus chers et beaucoup plus rigides que des chaussons : d’une épaisseur de 3 à 7 mm, ils sont fabriqués en néoprène renforcé de caoutchouc.

Vous les choisissez en fonction de la température de l’eau et de la taille de votre palme.

Astuces : pensez à bien positionner la sangle de vos palmes sur le petit ergo présent sur le talon. Cela lui évite de se balader le long de votre cheville et par la même, de vous offrir une désagréable surprise !

 

Les spécificités des chaussants de plongée

 

Très souples, mais peu renforcés, les chaussants de plongée sont destinés aux palmes chaussantes.

L’activité ? Apnée/chasse, randonnée aquatique ou plongée sous-marine : peu importe ! De 1 à 7 mm d’épaisseur, ils sont fabriqués en néoprène.

Pour renforcer l’accroche et l’isolation choisissez-les avec une semelle (encre ou latex) qui les rendra plus résistants, mais n’en fera toutefois pas de confortables chaussures de marche à l’enfilage aisé. En retour, vous bénéficiez d’un grand confort de palmage, de bonnes sensations et d’une protection idéale contre les irritations. 

 

Les chaussons de plongée Beheko possèdent une fine semelle isolante

 

Les gants de plongée : deux types de modèles

 

Vous préférez plonger mains nues afin de bien sentir votre matériel au toucher ? Avouez que, au-dessous de 12 °C, vous ne sentez plus rien au bout de 10 min…

Alors, pourquoi vous priver ? Protégez vos mains du froid tout en améliorant l’étanchéité au niveau des poignets de votre combinaison ! D’autant que les gants possèdent un troisième avantage : en cas de forts courants, ils vous permettent de vous accrocher aux rochers ou au mouillage, sans risque de vous blesser.

Côté choix, sélectionner une paire de gants revient à trouver un bon compromis entre protection thermique, liberté de mouvement et sensations.

Leur épaisseur va de 1 à 7 mm. Leur taille doit être ajustée à vos mains de façon à former une seconde peau. Même si ça serre un peu au sec : sous l’eau, vous ne sentirez rien, car avec la pression, le néoprène va s’écraser.

 

Les gants de plongée en textile

 

Les gants de plongée sont recommandés pour vous garantir une bonne protection lors d’une session de chasse sous-marine.

 

Leurs maîtres mots ? Solides, très confortables et faciles à enfiler ! Les gants en textile sont notamment recommandés pour garantir une bonne protection des mains en chasse sous-marine.

Composés de tissu d’épaisseur 1 mm, ils sont enduits de latex au niveau de la paume afin de mieux résister à l’abrasion et aux coupures. Ce n’est pas la meilleure des protections thermiques pour plonger en hiver, mais ils compensent par une liberté de mouvement et un ressenti de toucher incroyable. À conseiller jusqu’à 15 °C pour les moins frileux ! 

 

Les gants en néoprène

 

Déclinés dans une épaisseur de 0,5 à 7 mm, les gants en néoprène vous offrent un vaste choix. Certains gants de plongée sont renforcés de supratex ou d’Amara, qui augmentent l’accroche et la robustesse au niveau de la paume de la main et entre les doigts. Leur solidité dépend avant tout de leur épaisseur.

Très pratiques pour les randonnées aquatiques et la plongée, les gants les plus épais sont préformés en vue de favoriser la préhension et l’enfilage qui peut se révéler très difficile. Pensez-y !

 

Les gants en néoprène offrent une bonne protection thermique lors d’une plongée en eau froide.

 

L’entretien des gants et chaussants de plongée

 

Ultra simple : il vous suffit de rincer vos gants, chaussons et bottillons à l’eau claire après chaque plongée. Laissez-les ensuite sécher à l’ombre et à l’envers.

Pour le stockage, lavez-les en machine avant de les ranger dans un endroit frais et ventilé.

Alors, prêt à redécouvrir le plaisir d’une longue session en eau froide ?

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Gants de plongée Bero 3mm
16,99 €*
4.40 / 5 60 avis
    • Gants de plongée Bero 3mm
      16,99 €*
    Gants de plongée Bero 2mm
    9,99 €*
    4.10 / 5 108 avis
      Bottillon de plongée Ibili 5mm
      26,99 €*
      4.20 / 5 46 avis
        • Bottillon de plongée Ibili 5mm
          26,99 €*
        HAUT DE PAGE