COMPRENDRE LES DIFFÉRENTS TYPES DE GILETS DE SAUVETAGE

Il ne faut pas confondre gilet de sauvetage et gilet d’aide à la flottabilité.

Ces derniers aident seulement à la flottabilité et nécessitent de savoir nager, tandis que les gilets de sauvetage permettent le retournement de la personne sur le dos, pour qu’elle puisse respirer si elle se retrouve inconsciente. 

Il existe deux types de gilets de sauvetage : les mousses et les gonflables.
Les deux sont tout aussi efficaces, mais le gonflable sera recommandé pour une utilisation régulière, car il offre une grande liberté de mouvement. 

Afin d'être utile, le gilet de sauvetage doit tout le temps être porté et ne pas rester au fond du bateau ! Pour votre sécurité, il doit impérativement se porter sur votre veste de quart et le harnais.

LES NORMES DE SÉCURITÉ DU GILET DE SAUVETAGE

Chaque gilet de sauvetage vendu en Europe doit être conforme à la norme en vigueur et porter la marque CE, prouvant qu’il a été testé et approuvé.

Chaque gilet de sauvetage vendu en Europe doit être conforme à la norme en vigueur et porter la marque CE, prouvant qu’il a été testé et approuvé.
Les normes valident au minimum la flottabilité qui est indiquée en Newton (N), ainsi que le retournement avec le maintien sur le dos d’une personne inconsciente (voies respiratoires dégagées).Votre gilet de sauvetage doit obligatoirement être normé à100 newton minimum, être équipé d’un sifflet et de bandes réfléchissantes pour faciliter votre repérage en cas d’accident. 

Ces gilets de sauvetage sont conçus sous la norme ISO 12402, déclinée en fonction de la flottabilité :
- 12402-4 pour les 100 N ;
- 12402-3 pour les 150 N ;
- 12402-2 pour les 275 N.    

À savoir : 10 Newtons correspondent à 1,01 kg force de flottabilité.

Particularité des gilets de sauvetage :

Afin d’assurer le retournement d’une personne inconsciente, les gilets de sauvetage possèdent une forme avec un volume asymétrique. C'est-à-dire plus de mousse (ou plus d’air) sur un côté, par rapport à l’autre.

LE CHOIX DE SON GILET DE SAUVETAGE

En plus du choix du type de gilet (mousse ou gonflable), le choix se fera aussi en fonction de votre poids. Pensez qu’il existe des tailles et qu'il est essentiel de les respecter afin que votre gilet soit le plus efficace.

Les normes européennes pour évaluer la flottabilité d’un gilet s’appliquent par défaut pour des personnes dont le poids est de 70 kg. L’efficacité d’un gilet change cependant en fonction du poids et de la taille des personnes. 

Par exemple, une personne de 55 kg qui porte du 110 N à une équivalence de flottabilité de 150N.

Pour les enfants de moins de 30 kg, les modèles doivent impérativement être de la catégorie 100 N. Elle permet de les protéger en les mettant sur le dos même s’ils sont inconscients ou qu’ils ne savent pas nager. Pour les navires qui s’éloignent à plus de 6 km d’un abri : 150 N minimum.

LE GILET DE SAUVETAGE EN MOUSSE

Le gilet en mousse est aussi efficace qu’un gilet gonflable. Il existe de nombreux modèles qui se différencient par leurs systèmes d’attaches.

LE GILET DE SAUVETAGE GONFLABLE

Les gilets de sauvetage gonflables sont composés d’une cartouche de CO2 permettant le gonflage du gilet en moins de 10 secondes, après une percussion manuelle ou automatique.
Nous déconseillons l’utilisation de gilets manuels que nous estimons dangereux lors de la chute dans l’eau d’une personne ayant perdu connaissance.
L’avantage majeur du gilet autogonflant est sa taille réduite qui vous permettra d’avoir une grande liberté de mouvement.

À savoir : un embout buccal présent sur tous les gilets permet de gonfler la chambre à air à la bouche et permet aussi le dégonflage après utilisation.

L'ÉQUIPEMENT DE SECURITÉ DE VOTRE GILET

L'équipement d'aide au repérage est obligatoire sur votre gilet soit : 
- Un sifflet fixé de telle manière que son utilisation se fasse sans difficulté ;
- La présence de bandes réfléchissantes.

Ensuite vous pouvez compléter votre tenue de sécurité :

- en ajoutant à votre gilet, une source lumineuse électrique et (ou) chimique (cyalume). Fixée de manière permanente, elle doit être capable d’éclairer durant une douzaine d’heures ;
- en utilisant un harnais et sa longe, notamment pour la pratique en conditions difficiles : navigation de nuit et/ou en solitaire. Sur certains modèles, le harnais est intégré. Cet ensemble permet de rester en permanence accroché au bateau. Attention à ne pas utiliser ce matériel en tant que baudrier pour monter en tête de mat !

LES CONSEILS D’ENTRETIEN DE VOTRE GILET DE SAUVETAGE

Les gilets de sauvetage ont une durée de vie limitée car ils subissent de nombreuses agressions : rayonnement ultra-violet, sel de mer, abrasion, compression...
Afin d'augmenter leur durée de vie pensez à bien les rincer après chaque utilisation puis, les faire sécher rapidement.

Petite astuce, pour les modèles gonflables : démonter le système de gonflage, rincer, sécher le gilet et remonter le système.

Commentaires utilisateurs

Soyez le premier à déposer un commentaire

Rédiger un avis
HAUT DE PAGE