Choisir son matériel de plongée

Comment choisir son matériel de plongée

(6)
Soyez le premier à commenter

Le besoin de vous équiper avec votre propre matériel se fera sentir au fil de vos sorties subaquatiques.

Le choix de votre équipement de plongée est en effet fortement lié à votre expérience personnelle, à votre progression et au milieu sous-marin dans lequel vous souhaitez évoluer.

Nous vous proposons un petit guide du matériel de plongée, conseillé selon 3 niveaux de pratique.

Comment choisir son matériel de plongée

Débuter en plongée : niveau 1 « PADI open water »

Pour préparer vos premières sorties subaquatiques, votre investissement initial se résume à l’achat d’une paire de palmes, d’un masque de plongée et d’un tuba. Ce trio PMT vous permet de plonger en bouteille, mais aussi de pratiquer le snorkeling.

Au moment de choisir vos palmes, essayez également des chaussons néoprène ou des bottillons qui viendront s’insérer à l’intérieur.

Vous comptez plonger en été ? Enfilez une combinaison de plongée 5 mm qui vous protègera du froid, mais aussi des éventuelles égratignures.

 

Devenir autonome en plongée : niveau 2 « PADI Advanced open water »

Vous souhaitez poursuivre votre formation afin d’atteindre l’autonomie ? Il va vous falloir renforcer votre équipement de base.

La combinaison néoprène de plongée devient alors votre meilleure amie sous l’eau : elle vous apporte confort et isolation thermique. Une combinaison de plongée de type modular vous permet d’évoluer dans tous les types d’eau. Si vous optez pour spots tropicaux ou très frais, choisissez une combinaison à l’isolation (épaisseur) adéquate.

Pour progresser sous l’eau, vous allez aussi avoir besoin d’une stab. Préférez investir dans une stab milieu de gamme dans une logique d’achat sur le long terme.

Enfin, complétez votre équipement de niveau 2 avec :

- un parachute de palier,

- un couteau de plongée : utile pour vous dégager en cas de problèmes (parachute de palier qui s’emmêle par exemple)

- un détendeur compensé (1er étage) : le kit « détendeur + détendeur de secours + manomètre » aide à mieux respirer au-delà de 20 mètres de profondeur. Ce matériel vous procurera un grand confort lors de vos prochaines plongées.

 

Plonger en autonomie : niveau 3 « PADI rescue diver »

C’est le moment de songer à l’achat de votre propre bouteille de plongée !

Attention, ce matériel nécessite un entretien rigoureux, un contrôle régulier et un compresseur. Pour vous former à ces manipulations et atténuer le coût de l’investissement, pensez à emprunter vos bouteilles en club.

Une boussole vous aide à vous orienter durant vos plongées en autonomie tandis qu’un ordinateur de plongée constitue une aide précieuse dans le cadre d’un investissement sur le long terme.

Autre accessoire pertinent si vous pratiquez la plongée de manière intensive : un phare ou une lampe de plongée. Selon les conditions de plongée et la météo, il pourra vous être très utile dans les grottes, et même à 10 mètres !

Enfin, pour garder des souvenirs impérissables de vos sorties aquatiques, craquez sur un appareil photo numérique waterproof ou une caméra embarquée. Avant de finaliser votre achat, vérifiez tout de même la profondeur autorisée de l’appareil choisi.

Vous voilà équipé pour profiter de longues heures d’observation sous-marine !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE