Comment lutter contre le froid en plongée ?

(9) 4
Commentaires

L'hiver approche à grands pas... L'air et l'eau se sont refroidis... Mais cela ne doit pas vous empêcher d'aller à l'eau !

Dans la pratique, chaque plongeur a ses petites astuces pour mieux supporter le froid : avant, pendant ou après la plongée. 
Nous vous partageons ici les nôtres...

Vos astuces pour lutter contre le froid en plongée
 

Se protéger du froid avant la plongée

 

1. Être en forme !

C'est-à-dire bien manger, bien dormir et bien vous hydrater au préalable pour mieux supporter le froid.
Au niveau de l’alimentation, il faudra privilégier un régime équilibré la veille et le matin de la plongée en privilégiant les sucres lents et en ayant une bonne hydratation.
Pour plus de sécurité, il sera déconseillé de fumer, en effet le tabagisme ralenti la circulation sanguine au niveau des pieds et des mains ;  donc une déperdition de chaleur et plus de froid.
 

2. Bien s'équiper

Choisissez une combinaison avec une épaisseur de néoprène adaptée à la plongée prévue.
Important ! Privilégiez une combinaison ajustée (= près du corps) pour limiter la circulation d'eau. En combinaison humide, n'hésitez pas à superposer les couches de néoprène (sous-shorty, monopièce, sur-shorty)

Avec les basses températures nous constatons qu’une grande partie de la déperdition de chaleur passe par les extrémités du corps il est donc indispensable de protéger ces dernières.
En effet 40% de la perte de chaleur passe par la tête il est donc essentiel de protéger celle-ci à l’aide d’une cagoule surtout en hiver.

Gants, chaussons et cagoule de plongée sont donc de rigueur, car les extrémités de votre corps se refroidissent plus vite. Vous devez les isoler du froid, en priorité.
Il faudra privilégier l’utilisation de bottillons et de gants ayant pour épaisseur 6.5mm. L’épaisseur de ce dernier impliquera l’utilisation de palmes réglables plutôt que celles chaussantes.

L'utilisation d'une souris (=top) en néoprène, portée sous votre combinaison, limite également l'effet du froid généré par les petites entrées d'eau au niveau du cou et des zips (dorsal ou ventral).

Pour les plongées en eaux très froides, les combinaisons étanches et semi-étanches sont recommandées.
2 petites astuces pour les semi-étanches :
- bien retourner vos manchons pour maximiser l'imperméabilité. Souvent, ils sont en néoprène refendus, uniquement sur la face retournée.
- enfiler votre combinaison sous une douche chaude.
 

3. Vérifier sa combinaison

Une combinaison s'use assez vite... Vérifiez régulièrement les zones fortement sollicitées : entre-jambes, aisselles, etc.
Parfois, une combinaison parait correcte au premier regard, mais se révèle très usée sous les bras, avec un néoprène plus fin sur les zones sollicitées. Et donc, une sensation de froid désagréable à ces endroits fragilisés.

 

4. PRéPARER SON EQUIPEMENT AVANT LA PLONGéE 

Anticiper cette étape n'est pas toujours simple, mais si vous en avez la possibilité, gréer votre bloc avant d'être en combinaison peut être une bonne idée.
En effet, si votre équipement est déjà prêt en arrivant sur le site de plongée, vous passerez moins de temps en dehors sur le bateau dans les conditions froides...
 

Vos astuces pour lutter contre le froid en plongée

Se protéger du froid pendant la plongée

Évitez de vous agiter sous l'eau ! En plongée, cela ne sert à rien de bouger les bras pour se réchauffer, comme vous pourriez être tenté de le faire à terre.
Au contraire : vous allez perdre de précieuses calories, vous essouffler et ressentir davantage le froid.

Si vous avez froid en profondeur, le mieux est de remonter un peu afin d'évoluer dans une eau à une température plus clémente "au ressenti". Oui, "au ressenti" car l'eau n'est pas forcément plus froide en profondeur !
L'effet de la pression influe aussi sur votre ressenti : plus vous descendez, plus la pression est grande et plus le néoprène de votre combinaison s'écrase et s'affine. Donc, plus la sensation de froid est grande ! CQFD !

Il est très important de bien communiquer avec sa palanquée sur ses sensations de froid dans l'eau pour prémunir tout risque.
Sachez qu'on ne se réchauffe pas dans l'eau une fois que le froid s'est installé. Pensez à votre remontée et au fait que vous aurez sûrement quelques minutes de pallier à réaliser; donc encore quelques minutes en situation statique, propices à grelotter encore quelques minutes... Il est donc important d'anticiper ces situations quit à écourter la plongée.

En hiver, l'utilisation d’une combinaison humide permet de rester en moyenne trente minutes sous l’eau, il est indispensable de ne pas allez au-delà de ses limites afin d’être capable de sortir de l’eau. Il est donc préférable de plonger moins longtemps plutôt que de s’attirer des ennuis.

 

astuce lutter froid plongee pallier

 

Se protéger du froid après la plongée
 

Beaucoup de personnes sont sensibles aux coups de froid après s’être mis à l’eau. Face à ce phénomène il faudra se couvrir avec des imperméables et des bonnets.
Sur le bateau, il faudra également rester vigilant au vent ainsi qu’aux embruns (pour cela l'usage d'un bateau semi-rigide couvert sera un plus).

- En sortant de l'eau, quittez vite votre équipement. Couvrez-vous bien et séchez-vous rapidement.
- Enfilez un bonnet qui réchauffera votre tête.
- Savourez une petite boisson chaude, issue d'un thermos.

Rien de plus agréable qu'un thé chaud ou un capuccino après une plongée fraiche, non ?

 

ET VOUS QUELLES SONT VOS ASTUCES POUR RESTER AU CHAUD ?
 

 

En tant que passionné, vous avez probablement vos petites habitudes, trucs à astuces pour ne pas avoir froid sous l'eau, le ponton, sur le bateau avant ou après la pongée...
N'hésitez pas à les partager avec nous ! Nous enrichirons ce conseil avec vos bonnes idées ! 
Merci d'avance.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Comments

Merci pour ces précisions,


Bonjour à tous. Je plonge l'hiver en combi humide7mm ( avec sur-shorty7mm ) ou semi étanche, toujours Tribord, chaussons et gants compris. Je souffre du syndrôme de Reno, rendant les extrémités (doigts, pieds...) très sensibles. Pourtant, j'ai des solutions :Quelques trucs :


- en hiver, j'utilise des chaussons 6.5mm mais 1/2 pointure supérieure, dans laquelle je mets des chaussons sans semelle 2.5mm. Cela ajoute 1 couche, mais surtout limite la circulation d'eau froide. Efficace tant que les tailles sont choisies sans comprimer le pied ( on doit rester à l'aise )

- j'utilise des gants 6.5mm bien ajustés sans serrer ( à l'aise ) ou des gants 3 doigts. J'enlève mes gants le plus tard possible car de l'air froid sur les mains mouillées assurent le gel immédiat des doigts. J'enlève mes gants et je sèche mes mains immédiatement.Idem pour les pieds.

- Eviter absolument que le froid ne touche la nuque, le bulbe rachidien gérant justement la sensation de froid, sinon engourdissement rapide et général assuré. Choisissez bien et surtout placez correctement votre cagoule.


Amitiés et bonnes bulles à tous.


Pour annuler l'entrée d'eau dans les chaussons quand le plongeur avance, il faut mettre la combinaison au-dessus des chaussons. Un conseil de vieux plongeur.


Bonjour,

pour ma part, je privilégie en eau tempérée comme froide la superposition de couches "fines" plutôt qu'une seule couche plus épaisse! Plus facile à enfiler, plus proche du corps, plus modulable dans la saison et surtout jamais d'entrée d'eau froide inopinée au contact direct de la peau. Donc couche fine, j'apprécie particulièrement le shorty 1mm de tribord ensuite une monopièce avec un zip face opposé à la sous couche, et sur combinaison parfois si utile! Les zones ou un flux sanguin important et peu éloignée de l'eau sont a protéger en priorité, les artères sous clavière, jugulaires,notamment... Donc je privilégie sur couche et sous couche avec des manches et jambes courtes et pas seulement sur le torse.


Gants de plongée Bero 6.5mm
34,99 €*
3.70 / 5 7 avis
    Bottillon de plongée Ibili 6.5mm
    34,99 €*
    4.40 / 5 25 avis
      Conseils
      plongee piscine prepa physique

      Dès les premiers niveaux de plongée, la préparation physique fait parti du cursus de formation de la FFESSM (Fédération française d'études et de sports sous-marins), du niveau 1 qui apprend à palmer jusqu'au niveau 4 où l'une des épreuves est de parcourir 800m en PMT (palmes, masque, tuba). 
      L'hiver et les entraînements des clubs de plongée en piscine sont très propices à ce type de préparation...

      (5) 1
      Combinaison de plongée semi-étanche 7mm avec cagoule.
      269,99 €*
      4.00 / 5 37 avis
        Blog
        signe-ok-plongee

        En 2017, nous souhaitons continuer à vous accompagner dans votre pratique de la plongée sous-marine avec notre newsletter bimestrielle.
        Afin de coller au plus proche de vos attentes et de votre passion, voici un questionnaire pour mieux vous connaitre...

        (2) 1
        HAUT DE PAGE