Du snorkeling vers la plongée bouteille

(7)
Soyez le premier à commenter

Si l’observation des fonds marins avec des palmes, un masque et un tuba est à la portée de tous, la pratique de la plongée sous-marine nécessite une initiation auprès d’un guide.

La randonnée aquatique ou snorkeling et la plongée bouteille ont-elles un lien ? 

Nous avons demandé à un spécialiste, Eric de Dune, moniteur brevet d'état de plongée et de snorkeling d'analyser la situation.

 

Du snorkeling vers la plongée bouteille: Les points clés

 

 

Du snorkeling vers la plongée bouteille les points clés

 

 

Lorsqu'on pratique la randonnée subaquatique, on doit apprendre à maitriser un certain nombre de choses :

La respiration buccale, puisque l’on porte le plus souvent un masque qui ne permet pas de respirer par le nez, les équilibres dans l’eau, les appuis, l’usage du tubas (très souvent en tout cas), des repères pour une aisance aquatique, l’usage d’un vêtement néoprène même léger, la motricité dans l’eau avec ou sans palmes, … ces repères s’accompagnent aussi d’un rapport à l’eau et à l’environnement marin. Ce qui pouvait faire peur au départ fait partie peu à peu de l’environnement de pratique, les roches, les algues, les plantes, … Toutes ces maitrises que l’on acquiert peu a peu sont autant d’expériences emmagasinées qui serviront de base pour une pratique ultérieure de la plongée bouteille ! 

Quel chemin sera à parcourir ensuite pour devenir plongeur bouteille ? Pour l’essentiel, voici quelques nouveautés qu’il faudra « apprivoiser » :

Le point essentiel et surement le plus difficile à maitriser, la gestion des équilibres aquatiques (statiques et dynamiques) avec un centre de gravité modifié, parce qu’on porte une bouteille ! Cette gestion se fera quasi exclusivement par la gestion du niveau de respiration, appelé dans le jargon des plongeurs « la maitrise du poumon ballast ».

Un autre élément nouveau pour devenir plongeur, c’est la maitrise technique du matériel ou et des paramètres de plongée. Si c’est ce qui peut le plus impressionner au départ, ce n’est pas très difficile ! 

Remarques : Trop de plongeur pensent que l’hyper technicité et la maitrise du matériel suffit à être un bon plongeur… attention à ne pas négliger une bonne gestion du souffle et des équilibres, c’est bien là qu’est l’essentiel de l’activité ! 

 

les freins pour commencer en plongée bouteille

 

 

Les freins pour commencer en plongée bouteille

 

 

De nombreux randonneurs ne feront jamais de plongée ! Pas envie, pas le temps, trop cher, trop technique, trop lourd, trop de contraintes (matériel, avis médical, encadrement, …) …

La randonnée c’est tellement simple et ça procure tellement de plaisir ! seul ou en famille, c’est où on veut, quand on veut, c’est pas cher, on peut partager dans l’instant, vivre avec les siens quelque soit son âge, communiquer, être ensemble , s’émerveiller, voir des choses super, faire des rencontres, être autonome tout de suite ou presque … pas de limite d’âge, de taille de poids, de contre indication médicale, … La randonnée, c’est tout le bonheur du milieu marin, sans les contraintes de la plongée !

Cet avis se retrouve largement dans les échanges avec les pratiquants : moins de 3% de la population française ont fait un jour au moins un baptême en plongée, la randonnée subaquatique, concerne potentiellement tous les autres …

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Combinaison de plongée semi-étanche 7mm avec cagoule.
269,99 €*
4.00 / 5 37 avis
    Lest chevilles souple 500 g
    9,99 €*
    3.90 / 5 13 avis
      HAUT DE PAGE