Faire ses besoins en sécurité à bord d'un bateau

(13) 9
Commentaires

Une vieille légende raconte que 50 % des noyés sont retrouvés la braguette ouverte... Bien sûr, ce n’est qu’une légende, mais elle met en lumière la problématique des besoins intimes durant la navigation.
Elle pointe aussi les risques réels liés au soulagement à bord.

Découvrez les gestes sûrs pour faire vos besoins, en toute sérénité. 

 

Les pratiques à éviter à bord d'un bateau

Il est fortement recommandé, surtout pour les femmes ou lors de besoins plus importants pour les hommes, de ne pas s’improviser acrobate en se penchant par-dessus bord. 
Beaucoup s'y sont essayés... À tort. 
Passer par-dessus bord est monnaie courante, lors de ces tentatives infructueuses : alors évitez de tenter cette approche !

homme a la mer

Ce sujet nous donne l'occasion de vous rappeler l’importance de ne jamais quitter votre gilet de sauvetage, même pour satisfaire une envie pressante.
N'oubliez pas non plus, de vous munir d'un moyen de communication étanche et d'une lampe de poche qui vous permettront de signaler votre position, si vous tombez à l'eau. 

Même les plus doués des skippers, expérimentés et funambules à la fois, prennent soin de s'attacher au bateau pour réaliser ces petites opérations quotidiennes. 

 

Les astuces pour se soulager en toute sécurité

 

Le seau, meilleur ami du matelot

Il existe quelques astuces pour évacuer les déchets du corps, sans risquer sa vie.
Certains skippers se réfugient dans la cabine et remplissent un seau ou un sachet biodégradable, ou encore un sachet biodégradable dans un seau.
Puis, ils jettent le sachet ou le contenu du seau par-dessus bord : c’est le seul dégazage autorisé en mer. 

D’autres skippers, préférant partager ce moment avec dame Nature, remplissent le seau à même le pont et larguent son contenu à la mer, exactement de la même manière.

Si toutefois, l’envie vous prend de faire du trapèze et d’en profiter pour vous soulager, pensez au mousqueton et au harnais

 

L'expérience d'un skipper du Vendée Globe

Tanguy De Lamotte, notre partenaire technique, explique comment il procède lors de ses régates.  

 

L’équipement : un facteur à prendre en compte sur le bateau !

Il est important d’anticiper ce besoin naturel, au moment même de vous équiper pour prendre la mer.

Avant toute chose : votre gilet de sauvetage est indispensable. Ne le délaissez jamais.

Un équipement trop encombrant, trop lourd et difficile à enlever représentera une gêne au moment de vous déshabiller.

Mesdames : il est préférable de porter une salopette équipée d’un système « dropseat » élaboré pour que la partie arrière soit plus facile à détacher et à rattacher. Avec elle, vous limiterez les risques de déséquilibre et donc de chute à l’eau. Un pantalon est aussi possible, mais en raison de son poids, il aura tendance à descendre, nuisant au confort de la navigation.

Messieurs : vous pouvez conserver votre salopette. Il suffira de vérifier que sa fermeture descend assez bas. La difficulté réside dans l’élément fixe du bateau, à saisir pour garder un point d'équilibre.
Pour un besoin d’évacuation plus important, les problèmes d'équilibre s'avèreront proportionnellement plus élevés...

Quoi qu'il advienne, si vous prévoyez une sortie en mer d'une durée inférieure à une journée, passez systématiquement aux toilettes avant. Vous évitez ainsi les prises de risques liés à cette problématique bien réelle.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Comments

Il existe aussi le WC chimique placé dans le coin toilettes. Il est parfaitement sain et sécurisé.


C'est aussi l'occasion de rappeler que les occupants des bateaux amarrés au port ou au mouillage n'ont pas à être confrontés à la vue de certains qui soulagent leur vessie en pissant par dessus bord...


Merci d'aborder ce sujet à l'importance quotidienne.

La salopette est un vêtement absurde pour simplement pisser ; fonction importante pudiquement oubliée par les créateurs de vêtements. La fermeture ne descend jamais assez bas pour sortir l'appareil sans en mettre partout. La seule solution est de détacher les bretelles, donc retirer la veste, donc le harnais et le gilet...A quoi sert de protéger le buste quand on a une veste de bonne qualité. Naviguant souvent l'hiver, j'ai résolu le problème en m'équipant de pantalon de ski très bien conçus chez décathlon et des chaussures de randonnée sur neige. J'ai ainsi constaté que vos vêtements de montagne sont bien mieux conçus et finis que vos vêtements et chaussures marins. Les vestes sont mal coupées avec des velcros inutiles qui s'accrochent les uns les autres (les manches avec la fermeture centrale), les poches sont inutilisables, trop petites avec des fermetures ridicules. Quand à vos chaussures bateau, elles sont idéales pour faire des glissade dès que pont est mouillé.

Vivent vos développeurs ski.


Bonjour Philippe,


Merci pour votre commentaire.

Effectivement quelques skippers préfèrent naviguer avec un pantalon plutôt qu'une salopette, c'est un choix personnel.

Cependant, la plupart préfèrent utiliser des salopettes pour protéger au maximum le bas du dos d'éventuelles projections d'eau pendant les manoeuvres (en fonction des morphologies, un pantalon aura tendance à descendre...)

Actuellement dans notre gamme nous proposons un surpantalon impermébale et respirant qui n'a vraiment rien à envier aux produits montagne de Wedze... Notre partenaire technique le skipper Tanguy De Lamotte l'utilise d'ailleurs régulièrement pour des sorties à la journée :

http://www.tribord.tm.fr/surpantalon-ozean-900-femme-impermeable-et-resp...


Concernant votre remarque sur les chaussures, je pense que vous avez dû rencontrer un problème sur un vieux modèle de nos baskets de pont, nos équipes ont depuis beaucoup travaillé l'année dernière pour revoir la composition des semelles et il n'y plus de problème d'adhérence sur pont mouillé.

Cordialement.

Baptiste - Tribord


Merci d'oser partager des solutions pour ce genre de soucis "dont on ne dois pas trop parler!!!"

Après tout, il faut bien que nature se fasse.

Et vive la mer


Et pour moi (une femme), en kayak de mer, vous avez des solutions à me proposer ??


Bonjour Evelyne,

Je n'ai malheureusement pas de solutions miracle à vous proposer... à part le retour sur le plancher des vaches....

Pour les hommes, nos shortJohn de kayak sont équipés d'une braguette.

Privilégier un pantalon néoprène plutôt qu'une combinaison peut être un plus pour ne pas devoir vous dévêtir intégralement... Nous en avons un dans notre gamme depuis peu http://www.tribord.tm.fr/pantalon-ck900-noir-id_8331666 (il suffit de copier/coller ce lien dans votre navigateur web).

Cordialement.

Baptiste - Tribord


ne pas oublier la regle "sous le vent" pour le confort des autres passagers.

Il est vrai que les femmes ne sont pas favorisés pour cette fonction naturelle;se retenir n'et pas très bon;la solution du seau ( dans l'intimité) est a mon avis la seule solution;attention a ne pas le renverser dans la cabine ou le carre...


@Philippe je suis tout à fait d'accord avec vous.J''ai cherché en vain une salopette qui ne gène pas et qui soit étanche fermée. Il est dommage de devoir ôter le gilet avec harnais pour ses besoins alors que l'on va être en situation instable. Depuis je cherche toujours .......


Veste de quart Ozean 900 Homme imperméable et respirante Rouge
199,90 €*
4.20 / 5 17 avis
    Salopette de quart Ozean 900 Homme imperméable et respirant Noire
    189,90 €*
    3.90 / 5 12 avis
      Veste de quart Ozean 900 Femme imperméable et respirante Rouge
      199,90 €*
      4.60 / 5 10 avis
        Salopette Offshoroa Femme imperméable et respirante Bleu Foncé
        89,99 €*
        4.80 / 5 5 avis
          HAUT DE PAGE