La réglementation en Kayak de mer et SUP

(14) 4
Commentaires

La pagaie vous appelle ! Alors que les beaux jours arrivent, vous n’avez qu’une envie : ressortir votre kayak de mer ou votre stand-up paddle (SUP)… N’oubliez toutefois pas qu’à l’heure de prendre le large, il faut aussi penser à votre sécurité. 

La réglementation définit de manière toujours plus précise les conditions d’utilisation et les matériels de sécurité nécessaires pour la pratique du kayak et du SUP. Tribord fait pour vous un point sur la réglementation, publiée en décembre 2014 au journal officiel, et applicable depuis le 1er mai 2015. 

Première chose à savoir : votre embarcation est-elle un engin de mer ou un navire ?

 

définition des engins de mer et des navires

 

Le 1er article de la division 240, relatif à la sécurité des navires, précise la définition des engins de mer. Sont définis comme tels : 

- les embarcations ou engins de moins de 2,50 m de longueur de coque ;

- les embarcations ou engins propulsés par l’énergie humaine dont la longueur de coque est inférieure à 3,50 m ou qui ne satisfont pas aux conditions d’étanchéité, de stabilité et de flottabilité de l’article 245-4.02.

Un second arrêté, relatif aux marques d’identification des navires, précise par ailleurs que ces « navires » mus par la propulsion humaine sont dispensés de l’obligation d’immatriculation pour une navigation jusqu’à 2 milles* d’un abri.

 

wairgo-stand-up-paddle

 

Ces « engins de mer » ne peuvent naviguer au-delà de la bande des 300 mètres côtiers, sauf dans des conditions particulières que nous détaillerons ensuite. Autre chose à savoir : si vous êtes équipé d’un engin de plage, vous ne pouvez pas faire de balade nocturne ! Pour les engins de mer, aucun dispositif d’armement ou de sécurité n’est nécessaire.

Toute embarcation qui ne correspond pas à ces deux définitions est considérée comme un navire et peut donc naviguer jusqu’à 2 milles ou 6 milles (selon des conditions que la réglementation précise).

Alors, sortez vos mètres, mesurez et vérifiez vos conditions d’étanchéité et de stabilité… ou renseignez-vous au moment d’acheter un SUP ou un kayak, dans quelle catégorie l’embarcation se situe !

 

Les conditions pour naviguer jusqu’à 2 milles

 

Votre embarcation satisfait à la définition d’un navire… mais encore faut-il que vous soyez équipé correctement. Pour pouvoir naviguer jusqu’à 2 milles, notamment dans le cas des kayaks de mer, il vous faut :

Un dispositif qui permet de rester au contact du flotteur, et de remonter sur l’embarcation et repartir, seul ou, le cas échéant, avec l’assistance d’un accompagnant ;

Un dispositif intégré ou solidaire de la coque permettant le calage du bassin et des membres inférieurs.

 

Bon à savoir : si votre embarcation est qualifiée d’engin de plage, vous pouvez malgré tout sortir jusqu’à 2 milles dans le cadre d’activités organisées par un organisme d’État ou une fédération.

 

Il faut toutefois dans ce contexte que soient respectés les points suivants. 

Tout participant à la sortie en mer doit être doté d’un équipement de flottabilité. 

La présence d’un encadrement qualifié est requise.

 

Les conditions pour naviguer jusqu’à 6 milles

 

Important à savoir ! Les SUP ne peuvent pas dépasser la limite des 2 milles.

Pour les autres navires, la loi impose de naviguer à 2 de conserve. Il est également obligatoire de posséder un émetteur-récepteur VHF, étanche, qui ne coule pas lors d’une immersion et accessible en permanence par le pratiquant. Toutes les autres conditions de sécurité exigées pour la navigation jusqu’à 2 milles restent bien sûr valables !

La réglementation a toutefois prévu une exception : tout kayak de mer, équipé d’un VHF et affiliés à une association déclarée est autorisé à naviguer seul entre 2 milles et 6 milles. Pour les amoureux des balades en solitaire loin des côtes, cela vaut donc la peine de s’affilier à un club !

 

kayak large règlementation

 

Matériels de sécurité et d’armement

 

Le nouvel arrêté voté en décembre 2014 et applicable à partir de mai 2015, redéfinit de manière très précise l’ensemble du matériel que vous devez avoir à bord, en fonction de la distance à laquelle vous souhaitez vous éloigner.

Prenez un instant pour prendre connaissance de la check-list du matériel obligatoire à conserver avec vous, lors de vos sorties.

Enfin, pour bien profiter de la mer et naviguer serein, pensez toujours à vérifier que vous partez dans les conditions de sécurité requises. Vous balade en kayak de mer ou SUP en sera d’autant plus agréable !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Comments

Quid de la législation de la pêche en kayak ? Immatriculation au Affaires Maritimes obligatoire ou pas ?


Bonjour,

Votre kayak n'a pas besoin d'être immatriculé tant qu'il reste "à propulsion humaine" quel que soit l'usage.


Cordialement,


Jérôme

Dialogue Manager Sports de pagaie


Bonjour,


Peux t-on mettre son kayak à l'eau par la plage ou faut-il utiliser obligatoirement le chenal d'acces pour embarcations ?

Quel est le texte de réglementation ?

Merci d'avance pour votre réponse .

Bonne journée.


Bonjour Benoit;


Officiellement toute embarcation (hors engin de plage du type bateau gonflable pour les enfants) doit passer par un chenal dédié pour accéder à la mer. Cependant j'ai pu observer que les surveillants de plage sont plus permissifs avec les kayaks et stand up paddle gonfables car ils les considèrent beaucoup moins dangereux que des modèles en dur. Dans le doute, je vous conseille de leur demander.


Bonnes balades


Jérôme- Tribord


Gilet d'aide à la flottabilité Wairgo 50 N gris
69,99 €*
4.30 / 5 24 avis
    Leash de Stand Up Paddle
    29,99 €*
    4.40 / 5 14 avis
      Combinaison neoprene Longjohn Kayak SUP SK500
      34,99 €*
      4.40 / 5 47 avis
        HAUT DE PAGE