Prévenir et traiter l´hypothermie en mer avec la SNSM

Soyez le premier à commenter

La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) vous conseille sur les bons gestes à avoir pour prévenir et au besoin traiter, l'hypothermie en mer.

Prévenir l'hypothermie en mer

L'hypothermie caractérise la situation d'un corps dont la température centrale ne permet plus d'assurer correctement les fonctions vitales. C'est une des causes fréquentes de décès en mer.

La perte de chaleur s'effectue majoritairement par :
- la tête : non protégée, la tête peut laisser s'échapper jusqu’à 50 % de la production totale de la chaleur du corps. D'où la petite phrase : "Si vous avez froid aux pieds, couvrez-vous la tête !"
- le cou ;
- les flancs ;
- l’aine.

Lorsque vous naviguez par temps froid, vous devez protéger en priorité ces zones sensibles, en les isolant de l’eau, du vent, du contact avec toute surface froide...

En temps normal, le corps élimine 95 % de la chaleur qu’il crée. Sa réponse à un environnement froid va donc se faire sous deux formes :
- la contraction des vaisseaux sanguins périphériques : pour réduire la circulation sanguine en surface et sous la peau, puis progressivement dans tout ou partie des membres (chair de poule, froid aux pieds, aux mains…) ;
- une production de chaleur plus intense : en faisant « vibrer » les muscles (les fameux frissons), pouvant aller jusqu’à la complète tétanisation de ces derniers.

 

Détecter les premiers signes d'hypothermie en mer

À bord d'un bateau ou lors de vos sessions surf, il est primordial de savoir reconnaître les premiers signes de l’hypothermie, chez vous-même et chez vos compagnons.
Frisson, confusion, maladresse, voire inconscience constituent autant d'indicateurs à ne pas négliger.

1. Se protéger du froid

- Ne buvez pas d'alcool.
- Mangez des mets équilibrés et chauds.
- Dormez suffisamment.
- Buvez de l’eau en quantité suffisante. Attention : le mal de mer provoque une déshydratation favorisant l’hypothermie.
- Portez un bonnet de laine couvrant la nuque.
- Portez  des vêtements en laine et/ou en synthétique, mais pas en coton (ex : jean) qui, une fois mouillés, présentent l'inconvénient de rester froids.
- Pour bien vous protéger du froid, portez plusieurs couches de vêtements larges plutôt qu’un seul gros pull.
- Equipez-vous de vestes adaptées pour la voile.​
- Abritez-vous du froid et de l’humidité.

2. Limiter les conséquences d’une immersion

- Si vous avez une combinaison étanche, sachez d'abord parfaitement où cette dernière est stockée.
- Entraînez-vous ensuite à l'enfiler jusqu’à ce que vous soyez capable de réaliser cette manipulation en moins d’une minute (même de nuit et par mauvais temps).
- Même dans l’eau, apprenez à mettre votre combinaison étanche ou votre gilet de sauvetage.
- Si vous êtes seul, adoptez la position fœtale en groupant les jambes et les bras, afin de diminuer la perte de chaleur. En groupe, disposez-vous en grappe et attachez-vous tous ensemble. Mettez les enfants et les blessés au milieu : ces positions augmentent la durée de survie de 50 %.

- Ne nagez pas ! Nager finirait par vous tuer (froid + fatigue).
- Accrochez-vous à tout ce qui flotte. Au besoin, amarrez-vous à un flotteur et si possible essayez de monter dessus pour sortir le plus possible de l’eau.

 

Traiter l'hypothermie en mer

 

Les premiers soins à prodiguer

Manipulez la personne en hypothermie avec beaucoup de délicatesse, car le moindre choc peut dégrader son état ou la tuer en raison de la très grande fragilité du coeur.

Mettez le naufragé dans un local chauffé ou à défaut à l’abri du vent. Si besoin, glissez la personne dans un sac en plastique, un sac de couchage ou enroulez-la dans des couvertures.
Couvrez impérativement la tête et la nuque.

Si le naufragé est conscient :

- Ne donnez aucune boisson alcoolisée sous peine de le tuer.
- Ne le frictionnez pas : vous feriez remonter le sang froid des membres vers le cœur et risqueriez de tuer la personne.
- Enlevez les vêtements mouillés, en les découpant si nécessaire.
- Séchez la personne en la tamponnant avec serviette, du papier absorbant…, surtout sans la frotter.
- Mettez des bouillottes tièdes autour de la tête, du cou, des flancs.
- Si la personne peut se tenir facilement debout, donnez lui une boisson tiède sucrée.
- Laissez le naufragé se réchauffer doucement : cela peut prendre une dizaine d’heures.
- Surveillez son pouls, sa respiration, son état de conscience.

Si le naufragé est inconscient :

- Mettez -le sur le côté en position latérale de sécurité.
- Retirez-lui ses vêtements, en les découpant.
- Séchez-le en lui tamponnant le corps. Ne frottez surtout pas.
- Laissez-le se réchauffer naturellement dans un local chauffé.
-Couvrez-lui la tête et la nuque, ainsi que le corps avec des couvertures.
-Ne pratiquez aucun massage, aucune friction sous peine de le tuer, ni aucun massage cardiaque sans l’avis d’un spécialiste.
-Surveillez-le en permanence, ainsi que son pouls, sa respiration, son état de conscience.

Ne vous affolez pas : le rythme cardiaque d’une personne en hypothermie peut être très lent, un coup par minute.
Une personne en hypothermie peut sembler en état de mort apparente et être ramenée à la vie.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Conseils
A la découverte de la voile légère

La voile légère est idéal pour s'initier aux sports de voile, analysons les différents éléments du bateau et les techniques de navigation.

HAUT DE PAGE