Protection solaire, l'avis des experts : la dermatologue

(2)
Soyez le premier à commenter

L'AVIS DU DERMATOLOGUE

Dr.Sylvie Truchet Casamayou.

Praticien attaché de dermatologie du C.H.C.B.

Le soleil et nous

Le soleil a des effets bénéfiques connus de tous. Quel meilleur antistress que la lumière du printemps et de l'été qui met fin aux dépressions saisonnières ?

Les vacances sont également synonymes de bonheur, de plage, et de baignades pour nos enfants.

Un peu de sérieux...

Cependant, savez-vous par exemple que seules 10 à 15 minutes d'exposition solaire deux fois par semaine sont suffisantes pour permettre la synthèse de la vitamine D. Il n'est donc pas nécessaire de surexposer davantage les petits.

Qui n'a pas été victime, une fois dans sa vie, d'un coup de soleil ? Cette sensation de brûlure sur les épaules, cette rougeur, parfois ce malaise après avoir été surpris par les premiers beaux jours en oubliant les principes de précaution.

Ce coups de soleil calmé en quelques jours par l’application de crèmes sur la peau, qui finie par peler, peut avoir des conséquences graves, puisqu'il a été démontré qu'il est à l'origine de cancers de la peau comme le mélanome. L'intervalle de temps peut être long : de 10 à 20 ans.

Il est une chose certaine : les rayons solaires sont responsables de l'éclosion des cancers cutanés. Plus nous recevons d’UV dans l'existence, plus nous augmentons ce risque. Il a été démontré que les mélanomes de l'adulte jeune sont provoqués par les coups de soleil de l'enfance.

Comment se présente un mélanome ?

Il peut s'agir d'un grain de beauté qui se modifie, évolue dans sa taille dans sa couleur et ses bords. Il ne faut pas attendre des démangeaisons, des saignements pour la montrer à son médecin ou à un dermatologue. L'ablation de cette lésion avec une analyse permettra, si celle-ci est précoce, d'envisager un pronostic meilleur et peut guérir le patient.

D’autres cancers peuvent être liés au soleil : les carcinomes, siégeant sur le visage, le cuir chevelu et les oreilles, parfois les lèvres, sont eux liés à une exposition chronique et prolongée au soleil. Là encore, la chirurgie sera le traitement de référence.

Parlons d’esthétique...

Revenons à un sujet moins grave. Le soleil a un effet aggravant les petits vaisseaux rouges qui apparaissent sur les joues ou le nez, sur la sécheresse cutanée, l'apparition de taches solaires brunes au visage, dans le décolleté, dans le dos ou sur les mains. Le vieillissement de la peau est aussi beaucoup plus rapide, avec une perte de son élasticité et l'apparition de rides indésirables.

Les conseils

Le message des dermatologues sont valables toute l'année, mais encore plus avant et pendant les vacances d'été. S'il faut éviter les heures de plein ensoleillement, il faut savoir que même le matin ou le soir les rayons solaires sont aussi néfastes pour nos enfants, y compris s’ils sont en mouvement et s’ils font du sport.

L'application de crème solaire à fort coefficient (>40), sur le visage et les parties découvertes est indispensable.

Il faut choisir de préférence une crème qui résiste à l'eau et à la sueur. Les applications doivent être renouvelées toutes les deux heures.

Ces applications ne suffisent pas. La meilleure des protections et des préventions consiste à porter des vêtements dans des textiles répondant à des normes européennes de protection solaire (TOP protection solaire UV ou T-Shirt anti UV).

Le vêtement doit être mis sur la plage et pendant les baignades. Il sera la protection optimale choisie par les parents soucieux de la santé de leurs enfants.

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE