Qu’appelle-t-on un point break en surf  ?

Soyez le premier à commenter

Point break, beach break ou reef break : il existe différents types de vagues en surf. Si le terme « Point break » a été popularisé par le célèbre film éponyme, les « vagues point break », elles, existent bel et bien. Tribord vous dresse un portrait détaillé de leur personnalité pour une glisse optimale !

conseil sur les vagues point break en surf

Comment se forme une vague point break ?

Généralement, la formation d’une vague dépend de plusieurs facteurs. Certains sont aléatoires et définissent les conditions de surf, comme la houle, le vent et la marée. D’autres sont fixes — comme le fond marin et son inclinaison — et caractérisent le spot et le type de vagues que vous allez rencontrer.

La spécificité d’une vague point break est que cette dernière démarre toujours au même endroit dans l’eau. Une avancée de sable ou une pointe rocheuse permet à la houle de changer de direction : la vague se forme à ce moment-là.

Le fond d’un spot point break peut être de sable comme de roche. Mais si la régularité du pic et la longueur de la vague demeurent : c’est la signature d’un point break !

Le point break : une des vagues les plus agréables à surfer

Balise alt : Le point break : une des vagues les plus agréables à surfer

Vous l’aurez compris : les vagues point break, c’est l’idéal pour le surf ! Elles sont très agréables à surfer et appréciées par les pratiquants pour plusieurs raisons :

— elles sont faciles à prendre, le pic étant toujours positionné au même endroit, contrairement à une vague beach break par exemple ;

— elles déroulent sur de longues distances, jusqu’à plusieurs centaines de mètres. Oui oui, vous ne rêvez pas : imaginez-vous sur 200 mètres, debout sur votre planche de surf… !

Jefferies bay -  Les vagues point break, idéales pour surfer

Le point break avec pic éloigné ou peu de fond : une vague pour les experts !

Cette vague pourrait être parfaite si elle n’était pas si difficile à prendre lorsqu’elle réunit plusieurs conditions, telles que :

— un pic éloigné

Il est nécessaire de beaucoup ramer pour contourner la vague et rejoindre le pic. Sur certains spots point break, des surfeurs préfèrent même sortir de l’eau et faire le tour à pied.

— du monde à l’eau

Les vagues point break sont très prisées. Soyez certains que vous ne serez jamais seul sur ce type de spot ! Il y a toujours du monde à l’eau pour surfer des vagues point break, et les locaux ne partagent pas systématiquement le spot avec des étrangers.

— un manque de fond

C’est le danger avec cette vague. Il est possible qu’elle déroule avec peu de fond. Il faut faire très attention en cas de chute, même si un fond en sable pardonne plus d’erreurs qu’un fond en roche.

D’ailleurs, sur une vague point break dangereuse, le port du casque est fortement recommandé, comme sur le spot de Mundaka par exemple.

Avant d’aller surfer ce dernier, mieux vaut donc apprendre à bien chuter en surf !

lafitenia point break

Débutants, la vague point break n’est pas faite pour vous. Quand il y a du monde à l’eau, il est impératif de respecter les priorités et de bien maitriser sa planche de surf pour éviter les accidents.

Il convient de savoir bien tomber, même quand il y a peu de fond et il faut également être à l’aise avec la rame pour gagner le pic.

Conseil surf : Vous débutez ? Préférez des vagues beach break pour progresser ! Une fois que vous aurez pris de la bouteille, vous pourrez envisager de vous lancer sur un spot point break.

Le spot point break, pour les surfeurs expérimentésMacintosh HD:Users:charlotteguillier:Desktop:Capture d’écran 2016-09-14 à 10.32.50.png

Quelques spots point break bien connus

Le spot point break le plus connu (et le plus convoité) se situe au Pays basque espagnol.

Le spot de Mundaka est une gauche rare sur un banc de sable qui ne fonctionne que dans certaines conditions et à marée basse. C’est une des plus belles vagues du monde, mais aussi l’une des plus prisées ! L’affluence est telle que certains surfeurs aguerris ont même renoncé à la surfer un jour.

Parmi les autres spots point break connus dans le monde, vous trouverez aussi :

  • Malibu en Californie ;
  • Superbank en Australie ;
  • J-Bay en Afrique du Sud ;
  • Anchor Point au Maroc.

Point break, beach break : quelle différence ?

Quand vous débutez, pas toujours évident de comprendre les subtilités entre les différents spots !

Petit mémento pour bien saisir la différence entre beach break et point break :

— la vague point break peut se former sur un fond de sable ou sur un fond de roche. Sa particularité réside dans son pic régulier et dans son long déroulement ;

— la vague beach break se forme uniquement sur du sable ou des galets. Le pic est changeant et dépend des mouvements des fonds marins. Les marées et les tempêtes peuvent faire évoluer le spot, en bien comme en mal.

 

Vous voilà mieux informé de ce qui se passe sous l’eau. Prêt à surfer vos premières vagues point break ?

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
HAUT DE PAGE