Qu’appelle-t-on un reef break en surf ?

Soyez le premier à commenter

Pipeline, Sunset Beach, Mavericks… : des noms de spots mythiques que vous avez déjà entendus lors d’une conversation passionnée entre deux surfeurs ? Tous des reef break ! Ce type de spot figure parmi les plus connus dans le monde. Réservés aux plus expérimentés, ils offrent des conditions de surf idéales, mais abritent aussi nombre de dangers… « Visite » d’un reef break avec Tribord.

 Le reef break selon Tribord : un spot idéal pour les surfeurs expérimentés

Hawaï, Pipeline

Le reef break, une vague de récif régulière et idéale

Les vagues d’un spot reef break déroulent sur un fond de corail ou de roche, contrairement au beach break dont le fond est composé de bancs de sable. C’est d’ailleurs la caractéristique majeure de ce type de spot : les coraux ou les rochers !

Or, vous le savez : lors de la formation d’une vague, le type de fond marin a une grande influence sur le caractère des vagues. Un reef break casse ainsi toujours à un point précis et déferle régulièrement en raison d’un fond marin stable et dur.

Les vagues reef break sont généralement creuses et puissantes. Cependant, vous pouvez retrouver tout type de vagues sur des spots reef break : courtes et violentes comme longues et peu pentues. Tout dépend du type de fond marin, de la houle et de la marée.
Reef break, une vague sur fond de corail ou de roche, à découvrir avec Tribord.

Qualité de la vague et chenal : le rêve de tous les surfeurs !

Les spots reef break offrent des vagues d’une excellente qualité, quand le spot fonctionne ! Elles sont à ce titre très prisées par les surfeurs expérimentés, qui apprécient leurs atouts phares :

– les vagues reef break déroulent toujours à partir d’un même point dans l’océan. L’idéal pour être toujours bien placé avant de prendre la vague. Sur ce spot, fini les mauvaises surprises telle une vague qui déferle trop tôt et qui vous positionne directement au niveau de la zone d’impact, comme ça peut arriver sur du beach break !

– les vagues reef break se situent souvent aux abords d’un chenal. Très pratique pour regagner le pic tranquillement à la rame ! Le fond marin étant en effet composé de coraux ou de roches, il n’est pas uniforme sur toute la largeur : vous retrouvez donc des zones où il y a moins de vagues, ce qui vous évite les canards pour passer les mousses et la zone d’impact.

Conseil surf : le chenal a son importance dans le surf d’un spot reef break. À la longue et sur une session de plus de 2 heures, vous sentirez la différence au niveau physique. C’est un détail vraiment appréciable pour réduire les courbatures en fin de session !

Le reef break, un spot qui ne fonctionne que dans certaines conditions

Même s’il cumule les atouts et les lauriers des surfeurs, le spot reef break a tout de même un inconvénient : il ne fonctionne que dans certaines conditions.

La houle doit être de la bonne taille et dans la bonne direction. La marée est également très influente sur la qualité du surf, étant donné que le fond est fixe. Ainsi, à marée haute, il est possible qu’il y ait trop d’eau au-dessus du reef et donc peut-être plus de vagues qui déferlent à ce moment-là…

Et vous allez vite vous rendre compte que lorsque les conditions ne sont plus idéales, le spot devient juste impossible à surfer !

Sur un spot reef break, les plus dangereuses des vagues

Attention : le reef break se mérite ! C’est même l’un des types de spots les plus dangereux qu’il existe en raison des dangers qu’il renferme :

– le récif d’un reef break est très proche à marée basse

Le récif peut se trouver à quelques dizaines de centimètres de la surface. Mieux vaut connaitre la profondeur avant de vous mettre à l’eau et savoir comment va évoluer le spot dans l’heure qui suit ;

– la chute sur un reef break ne pardonne pas

Vous n’avez pas le droit à l’erreur, ici. Si vous tombez, vous risquez d’être projeté directement sur le corail coupant… Même habillé d’une combinaison néoprène, vous n’êtes pas protégé suffisamment. Le mieux est encore d’éviter de rentrer dans l’eau en recourant à la technique de chute surf en étoile de mer : vos bras et vos jambes bien écartés pour ne pas couler ;

– le leash peut s’accrocher aux rochers

Après une chute, il peut arriver que votre leash reste accroché aux rochers ou aux coraux, vous retenant sous l’eau… Une situation très dangereuse : gardez votre sang-froid et détachez le velcro de son leash.

Par prévention, certains surfeurs privilégient un leash plus court ou facilement détachable pour leur planche de surf.

Dans tous les cas, quand vous arrivez sur un spot reef break que vous ne connaissez pas, demandez conseil aux surfeurs locaux et aux maitres-nageurs. Ils connaissent le récif, ses endroits dangereux, mais aussi les conditions idéales pour que le spot fonctionne bien.Macintosh HD:Users:charlotteguillier:Desktop:Capture d’écran 2016-10-03 à 13.04.45.png

Vous voilà parti pour surfer des vagues reef break dans les prochaines semaines ? Pensez à vous équiper à la hauteur de ces spots chouchous et glissez une paire de chaussons surf épais et un casque dans votre housse de surf !

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un avis
Conseils
Comment mieux ramer en surf ?

La rame, c’est une base du surf. On considère en effet qu’un surfeur passe 80 % de son temps à ramer et 20 % à surfer des vagues ! Découvrez nos conseils pour mieux ramer en surf, et être aussi efficace debout sur votre planche qu’allongé !

(1)
Combinaison Surf 500 Néoprène 2 mm Manches Courtes Homme
79,99 €*
4.50 / 5 2 avis
    • Combinaison Surf 500 Néoprène 2 mm Manches Courtes Homme
      79,99 €*
    Combinaison Surf 500 Néoprène 2 mm Manches Courtes Homme
    79,99 €*
    4.50 / 5 2 avis
      Combinaison Surf SWITCH 900 Néoprène 5/4 mm Homme
      229,99 €*
      4.70 / 5 9 avis
        Conseils
        comment chuter en surf ?

        Autant le préciser tout de suite : éviter les chutes ("wipeout") est presque impossible en surf !

        (8) 1
        HAUT DE PAGE